in

La voleuse de téléphone de Nkomkana et ses complices ont été libérées

mini Mamadi Estherr

Esther Mamadi, la jeune femme dont la nudité a fait la une des réseaux sociaux en début de semaine, à la suite des accusations de vol de téléphone portées contre elle a été libérée ainsi que ses complices. Leur libération intervient après presque 24 heures passées au parquet.

mini Mamadi Estherr
Esther Mamadi et Cie (c) Droits réservés

La nommée Esther Mamadi qui a déposé plainte pour pour atteinte à son intimité, mercredi 7 juillet 2021 contre dame Christelle, propriétaire du magasin où l’acte a été commis, a été arrêtée, et déférée au parquet. Des informations à lebledparle.com font état de ce qu’elle a été libérée aux environs de minuit vendredi 9 juillet 2021.

Sa plainte contre ceux qui ont exposé sa nudité, sur les réseaux sociaux, a prospéré. Les auteurs de clichés publiés dans les réseaux sociaux, Souleymanou et Mohamadou, ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé dans la même soirée.  

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du vendredi 2 décembre 2022

Selon le récit de Marcellin Ngansop, journaliste en service à la chaine de télévision Équinoxe TV, « Esther a effectivement été libérée ainsi que celles qu’on présentait comme étant ses complices après une journée passée au parquet. Lorsque je me séparais de l’un des avocats constitués pour sa défense en début de soirée, il espérait au moins sa libération puisqu’elle a reconnu les faits (avoir pris le téléphone qu’elle a remis et avoir payé 150000 pour l’arrangement à l’amiable plus 15000 pour qu’on ne diffuse pas sa nudité sur les réseaux sociaux). Sauf qu’à la brigade de gendarmerie plusieurs plaintes ont été déposées contre elle(s) pour vol.… le procureur avait le choix entre le renvoi pour complément d’enquête, le déferrement ou la libération. Les deux auteurs et diffuseurs des vidéos qui ont fait le tour de la toile ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé hier nuit…c’est un fait inédit qui pour moi sonne comme un avertissement à l’endroit de ceux qui sont passés maîtres dans l’art de publier n’importe quoi sur les réseaux sociaux », a-t-il déclaré.

Pour approfondir :   Cameroun: Bernard Njonga dresse le tableau des lycées les plus corrompus de Yaoundé

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Fête du Sacrifice aura lieu le 20 juillet 2021  

Kah Walla

Kah Walla dévoile la condition sine qua non pour régler la crise anglophone