in

Une usine de fabrication de vinaigre contrefait démantelée à Yaoundé

5fb9b6de87ff6a7ec19828fba3ba0d69 L

Les éléments du poste de gendarmerie de Mewoulou, dans l’arrondissement de Yaoundé II ont interpellé, en date du 25 août 2021, un homme en possession d’une « importante cargaison de fausses bouteilles de vinaigre », qu’il s’apprêtait à écouler sur le marché.

5fb9b6de87ff6a7ec19828fba3ba0d69 L
Produits saisis (c) Droits réservés

Selon les sources à la gendarmerie nationale, l’homme « était propriétaire d’une usine implantée dans son propre domicile, et fabriquait lui-même ses produits contrefaits, à base d’acide acétique, de colorant et de l’eau de forage ». Alors qu’une enquête est ouverte sur cette activité, le présumé faussaire a été mis en détention.

La lutte contre les fabriques clandestines en tout genre s’est accentuée depuis quelque temps. En mars dernier, la gendarmerie démantelait une unité clandestine de fabrication des produits cosmétiques et des whiskys frelatés au quartier Nlongkak, à Yaoundé.

Au cours de cette opération, un fût de 200 litres de Glycérine, deux cartons de whisky frelaté, un stock d’emballages et de bouchons des liqueurs, des diluants, des colorants et des faux parfums ont été découverts. « Le suspect interpellé reconnaît qu’il s’agit d’un lieu de trafic et de contrefaçon de plusieurs produits et déclare être recruté depuis plusieurs mois pour écouler de la glycérine contrefaite dans la ville de Yaoundé à raison de 1500 FCFA la bouteille et 200 FCFA la petite boîte », avait alors informé la gendarmerie.

On se souvient également qu’en février 2021, la découverte d’une distillerie clandestine de vin et spiritueux de luxe au quartier Elig-Edzoa de Yaoundé avait suscité la panique au sein de la population. Le ministre du Commerce avait alors entrepris de rassurer les consommateurs en descendant dans les bars et autres snacks de la ville de Yaoundé pour s’assurer de la conformité des produits qui y étaient vendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Matombio

Abdelaziz Moundé Njimbam tacle Serge Espoir Matomba après sa sortie sur la mort de Christian Penda Ekoka : « Obligés d’utiliser des oignons pour avoir des larmes… »

89b2bf9309841251f64d7a335acf98ba XL

Paul Atanga Nji donne un mois aux associations étrangères exerçant au Cameroun pour se faire identifier