in

La revue de presse camerounaise du mercredi 21 mars 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 21 mars 2024.

Revue de la presse écrite au Cameroun (c) Lebledparle.com
Revue de la presse écrite au Cameroun (c) Lebledparle.com

Le Point nous plonge au sein du MRC et nous dit que le président de ce parti, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Justice, « était la cheville ouvrière du projet de modification de la Constitution ». Aujourd’hui, « il s’illustre par sa capacité à sécher ses habits au soleil, en fonction de ses intérêts, sans s’encombrer de ses engagements passés, ni de sa parole publique ». Le Point du jeudi à lire absolument.

Yaoundé espère obtenir de Boeing et Pratt&Whitney des dommages de 250 millions de dollars soit un peu plus de 158 milliards de FCFA. La décision rendue par le tribunal de Grande instance du Wouri, s’appuie sur le fait que les deux avionneurs n’avaient pas respecté les normes de la sécurité aérienne, ce qui a été à l’origine de l’accident du Boeing 737 survenu à Douala, le 30 août 1984. « La somme à verser par ces deux entités représente le préjudice de perte de l’aéronef, de perte d’exploitation et le préjudice extrapatrimonial (réputation). Le rôle joué par le Cabinet Bekolo & Partners, liquidateur qui a suivi l’affaire pendant 10 ans », peut-on lire en page 3 du quotidien L’Économie.

Pour approfondir :   Europe : Vincent Aboubakar figure dans le top 5 des meilleurs buteurs africains en 2017

Le Financier d’Afrique nous apprend que l’État du Cameroun amorce la privatisation de la Commercial-Bank Cameroun. Le processus lancé le 6 mars dernier devrait aboutir à la sélection d’un repreneur stratégique et la cotation de cette banque en bourse avant la fin du premier semestre 2024, apprend-on.

Défis Actuels traite de la même actualité dans sa parution de ce jeudi. « L’État va privatiser la majorité, actions à la CBC », titre le journal. Selon un communiqué du ministre des Finances, l’État qui détient 98% des parts va céder une majorité à un groupe bancaire réputé, tandis que d’autres actions seront introduites en bourse à Douala, explique notre confrère.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mercredi 28 mars 2024

Le journal Le Drapeau annonce l’arrivée d’une sixième cimenterie au Cameroun. Cette unité de production, apprend-on, va augmenter la capacité production et la concurrence dans le secteur. « Alors que Cimpor, société portugaise de renom, lance sa dernière cimenterie à Kribi, avec une capacité de production d’un million de tonnes par an, les consommateurs attendent avec impatience une baisse des prix », peut-on lire.

Après plus de 12 ans passés à la tête de la Délégation régionale de la Sûreté nationale du Littoral et des dossiers brûlants gérés, le «tout-puissant » commissaire divisionnaire Raymond Essogo passe la main vendredi. Les détails sont à lire dans les colonnes de Mutations en kiosque ce matin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nachtigal

La mise en service de 60 MW issus du barrage de Nachtigal, annoncée fin mars après plusieurs reports

Bus Transit

Projet de bus rapide de Douala : l’Etat prévoit 5 milliards d’indemnisations des populations