in

La revue de presse camerounaise du lundi 8 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 8 avril 2024.

Revue de presse

Le Cameroun implémente sa première unité de traitement de gravier minéralisé en vase clos. Le 5 avril à Kette, département de la Kadey, région de l’Est, le Minmidt par intérim Pr Fuh Calistus Gentry, a inauguré l’infrastructure innovatrice qui rompt avec la méthode artisanale. De l’avis des experts, le nouveau système est respectueux de l’environnement, plus rentable pour l’État et l’opérateur et également une solution efficace dans la lutte contre le travail des enfants dans la mine. Les détails à lire dans les colonnes d’InfoMatin de ce matin.

Face à l’ampleur du blanchiment d’argent en Afrique Centrale, la COBAC s’est dotée d’un nouveau règlement R-2023/01 sur les diligences des établissements assujettis. Mais ce texte, indique EcoNews, qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2024, est critiqué pour son imprécision sur les sanctions en cas de non-respect. La COBAC, gendarme financier de la zone Cemac, risque-t-elle de se retrouver sans griffes pour lutter contre ce fléau ? Lire l’analyse de l’expert banquier, Ange Ngandjo, à lire en page 3.

L’IAI-Cameroun forme 300 personnes aux TIC dans les Bamboutos. En présence du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et du Représentant-résident, Armand Claude Abanda, la promotion Hon. Joséphine Simo Ghimbop a reçu les attestations, le 6 avril, à Mbouda, au cours d’une cérémonie présidée par le gouverneur de l’Ouest, Augustine Awa Fonka. C’est à lire dans les colonnes de La Météo.

Shinwinsoh Boma Donatus : « Le Cameroon Investment Forum vise à renforcer Fattractivité du Cameroun ». A quelques jours de cet évènement consacré à l’attrait des investissements productifs dans les chaînes de valeur agricoles et halieutiques, le Directeur général par intérim de l’Agence de Promotion des Investissements dresse le bilan des précédentes éditions du CIF, ainsi que des opérations de l’API en faveur des investisseurs. Interview à lire en pages 2 et 3 de Défis Actuels.

Le duel entre la Fédération camerounaise de Football et le ministère des Sports est au cœur de l’actualité ce matin au Cameroun. Le journal La Météo tente d’expliquer pourquoi Mouelle Kombi doit démissionner. En décidant de nommer, unilatéralement, le staff technique des Lions indomptables séniors sans associer, un tant soit peu, la Fecafoot, le ministre des Sports et de l’Éducation physique « démontre aux yeux du monde qu’il n’est pas à sa place. Bien mieux, l’ancien directeur de l’Iric prouve, également, qu’il est un universitaire, mais pas un intellectuel », écrit le journal. Qui s’interroge dans la foulée, « au cas où le pays de Paul Biya venait, en ce moment, à être exclu par l’instance faîtière du sport-roi pour ingérence du politique dans le foot, qui pourrait payer le lourd préjudice? »

Pour l’hebdomadaire Meyomessala, en nommant le 2 avril, le Belge Marc Brys, 61 ans, comme sélectionneur de l’équipe nationale sénior de football masculin, assisté entre autres par l’ex-attaquant François Omam Biyik, le chef de l’État, « Paul Biya a tenu sa parole ».

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mercredi 3 avril 2024

Confidentiel soutient de son côté que le football camerounais est « dans la tourmente ». D’après notre confrère, le ministre des Sports et de l’éducation physique et le président de la Fédération camerounaise de football se livrent une bataille à fleurets mouchetés pour le contrôle et la gestion de l’équipe fanion du football camerounais. Arguments et contre arguments, chaque camp croit devoir tirer les marrons du feu. « Dans une énième tentative de défiance, le Comité d’urgence de la Fécafoot tenu samedi dernier, recommande à Samuel Eto’o de lui soumettre des propositions de nomination des membres des structures d’encadrement des sélections nationales de football dans un délai de 72 heures », peut-on lire.

Minsep-Fécafoot : Le recrutement de Marc Brys divise, titre Le Jour de ce jour. « La nomination des membres du staff technique par le ministre des Sports est contestée par l’instance faîtière à travers son président Samuel Eto’o », écrit le journal, qui propose le regard des acteurs de football.

Mutations traite aussi de la même actualité et note que la crise née de la désignation du nouveau staff technique des Lions Indomptables prend des proportions alarmantes entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de football. Quoiqu’il en soit, « Marc Brys et son équipe sont déjà au Cameroun ».

Marc Brys est au Cameroun, confirme Le Jour. Le nouveau sélectionneur et les autres membres du staff, sont arrivés hier soir à Yaoundé et seront installés cet après-midi après la signature de leur contrat.

Pour approfondir :   Sommet extraordinaire des Chefs d'Etat : Paul Biya rend hommage au Maréchal Idriss Deby Itno

Dans les réseaux sociaux, une vidéo a circulé montrant des gendarmes et policiers en tenue à genoux devant un pasteur. Cette scène rocambolesque qui s’est déroulée à l’aéroport international de Douala en présence du Gouverneur de la Région du Littoral, fait la Une du journal Le Témoin. Notre confrère trouve déplacé, les allégeances des hommes en tenue à l’endroit d’un homme, présenté comme un pasteur.

« Misère des enseignants : Le Conseil régional du Sud mis sous l’index », titre Le Zénith en kiosque ce matin. Alors même que les membres de cette institution avaient promis à ces seigneurs de la craie, recrutés au mois de septembre 2023, qu’ils allaient signer leurs contrats une fois le budget de l’exercice 2024 adopté, « rien n’a malheureusement été fait jusqu’ici », apprend-on.

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présidé une réunion à Yaoundé vendredi dernier, en présence du haut commandement militaire. Il est question pour les forces de défense et de sécurité de maintenir la veille face à diverses menaces internes et externes et d’adopter une riposte appropriée à la veille de la célébration de Fête nationale de l’Unité. Le récit est à lire dans Cameroon Tribune, édition de ce matin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

samueltooGeremi

Un ancien Lion demande à Eto’o d’avaler « la couleuvre et on passe à autre chose »

Un match du championnat Elite one au cameroun

Elite One Play-Offs 2024 : Quels sont les favoris au titre de champion du Cameroun ?