in

[Tribune] Bilan général des lions indomptables à la World Cup Qatar 2022 : hésitations et maladresses initiales, réveil tardif et gros regrets.

L’universitaire et acteur du football camerounais Mathias Eric Owona Nguini a publié un texte pour faire le bilan des lions indomptables à la coupe du monde Fifa Qatar 2022. Les lions indomptables pouvait mieux faire la préparation avait été mieux.

Lions indomptables CDM

Pouvait mieux faire si s’avait été mieux préparé. Les lions indomptables ont participé à la World Cup Qatar (20 novembre-18 décembre 2022). Leur participation effective (24 novembre-02 décembre 2022) correspond à leur 3 matches du 1er tour. Ils ont à nouveau été éliminés au premier tour.

  1-la préparation : plutôt moyenne.    

La préparation a été globalement approximative car le choix des adversaires n’a pas été approprie. Aucun ne correspondait au profil des 3 adversaires (Brésil, Suisse et Serbie). Ni l’Ouzbékistan, ni la Corée du sud, ni la Jamaïque ni même le panama ne se rapprochaient des équipes à rencontrer.

   2- la sélection des joueurs : relativement pertinente mais avec des points d’interrogation.

90 % de la sélection (26 joueurs) est objective. 5% relevé de considérations politiques (valorisation du championnat national professionnel et de son meilleur joueur) et 5% est étrange (nombre disproportionne car trop élevé d’attaquants et nombre bas de défenseurs).

    3-utilisation des joueurs : 23 joueurs utilisés

(1-A.Onana, 2.C.Fai, 3.N.Tollo, 4.N.Nkoulou, 5 -J.C Castelletto, 6-D.Epassy, 7-C.Wooh, 8-E.Ebosse, 9-S.Um Gwet, 10- M.Hongla, 11 – A-F Zambo Anguissa, 12- Gaël Ondoa, 13-P.Kunde Malong, 14-E-M Choupo Moting ,15-K.Toko Ekambi ,16-B.Mbeumo ,17 – N.Moumi Ngamaleu, 18-V.Aboubakar, 19- K.Nkoudou, 20- Christian Bassogog, 21-J.Ngom Mbekeli. Joueurs non utilises (22- s Ngapandouetnbu ,23- O.Mbaizo, 24-J-P. Nsame, 25 – M Souaibou). Les absences de Jean Onana et d’Ignatius Ganago ont été discutables. Celle de Michael Ngadeu Ngadjui ne l’est que très peu.

4-l’ utilisation des joueurs 22 joueurs utilises /26.

On aurait pu en utiliser 24 ou 25. Compte tenu du niveau énergétique de notre équipe, c’était souhaitable. Cette utilisation a été moyenne. Il est incompréhensible que Jean-Pierre Nsame n’ait pas été utilisé même comme joker, surtout contre la suisse. On se demande comment Marou Souaibou n’a pas été utilise du tout et pourquoi Ngom Mbekeli n’a que si peu joue. On se demande pourquoi le coach Rigo Song ont fait une fixation sur Toko Ekambi après le premier match alors qu’il était clairement hors du coup. On se demande pourquoi George-Kevin Nkoudou et Nicolas Moumi Ngamaleu n’ont pas alors servi comme pièces de rechange.

  5-gestion du groupe : acceptable mais pas suffisante.     

Rigobert Song et son staff n’ont pris la mesure du groupe qu’après le premier match. Cela est dû au temps très court de la préparation peu propice pour la maturation physique de l’équipe qui était essentielle car la base du jeu camerounais repose sur l’impact physique et athlétique. ce temps court associe a des sparring-partners peu relevés (en dehors de la Corée du sud) n’a pas permis d’approfondir la connaissance du groupe, surtout celle de ses nouveaux éléments (Mbeumo, Nkoudou, Ebosse, Wooh).

         6- le jeu : d’abord tatillon puis plus assure.                     

Le jeu des lions indomptables a souffert au départ de son point faible habituel une circulation lourde et maladroite de la balle avec une propension excessive pour critiquable pour le jeu latéral et vers le gardien, révélateur de la difficulté à se projeter vers l’avant. Ce jeu a aussi souffert du manque de solidarité offensive qui a fait gâcher 4 occasions nettes en première mi-temps contre la suisse (refus successifs de Mbeumo, Choupo et Toko de faire des passes décisives par égoïsme). Ce jeu a aussi manque de solidarité défensive suffisante avec un milieu qui n’a pas toujours appuyé la défense (ex : passivité coupable de Hongla et d’Oum Gwet sur le but d’Embolo pour refus de couvrir Castelletto monte en contre). Ce jeu s’est nettement amélioré

   7- un niveau tactique d’abord tatillon puis maitrise.                 

Les lions indomptables ont incontestablement progresse entre le 1er match et le 3eme match. Leurs progrès tactiques se sont vus lors du 2eme match et surtout lors du 3eme match. Cela montre que Rigobert Song et son staff ont corrige les errements tactiques du premier match. Song a donc tire profit de sa participation pour améliorer sa connaissance des exigences tactiques des matchs de coupe du monde.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Whisky en sachet Cameroun

Cameroun : Le gouvernement va retirer définitivement du marché le whisky en sachet ?

Maurice Kamto

Jean Crépin Nyamsi : « c’est moi qui donne encore la visibilité à Maurice Kamto »