in

Kylian Mbappé : Voici pourquoi il a annulé son match avec FC Vent d’Etoudi

Prévue se tenir dans la soirée du 7 juillet, la rencontre de Kylian Mbappe au sein du club local a été annulé selon ce qu’a appris Lebledparle.com.

kylian Mbappe
Kylian Mbappe dans le cadre de sa visite au Cameroun (c) DR

Les détours de Kylian Mbappe

Changement inattendu dans le programme de la visite de Kylian Mbappe au Cameroun. Il vient d’annuler un match de football qui était censé lui permettre de communier avec ses frères autour du sport de sa vie, le football. Le match avec le club FC Vent d’Etoudi a été annulé. Sur la raison de ce changement, Le Parisien précise que les conditions sécuritaires n’étaient pas réunies pour que la rencontre se tienne sans anicroches. On n’en sait pas plus, même si Kylian Mbappé a donné de bonnes impressions sur le Cameroun. Mais il apparait que le club de football s’était déjà bien préparé pour ce duel.

Pour approfondir :   Tenor ridiculise copieusement Ko-c

Les sorties du natif de Bondy, arrivé au Cameroun depuis ce 6 juillet, sont meublées par des marrées humaines impressionnantes ; ce qui explique peut-être cette machine arrière. Le capitaine des bleus a été reçu en audience par le Premier ministre Joseph Dion Ngute et le ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi durant cette journée de vendredi.  Il reste un goût d’inachevé pour les passionnés de football, lorsqu’on sait que Kylian Mbappe a par contre livré quelques parties de Basketball en compagnie de Joachim Noah au village Noah. Il devrait poursuivre sa visite dans la région du Littoral dès ce 8 juillet avec un grand détour à Jebale, le village de son père Wilfried Mbappe.

Pour approfondir :   Barrages Mondial 2023 : Les Lionnes Indomptables du Cameroun se sont inclinées 2-1 face au Portugal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kYLIAN mBAPPE Arrivee

Kylian Mbappe donne ses impressions sur le Cameroun

Kylian Mbappe bio

« Kylian Mbappe a péché » dans visite au Cameroun selon Eric Kouamo