in ,

Pour Calixthe Beyala, il faut se salir les mains pour réaliser quelque chose au Cameroun !

L’écrivaine accuse les autorités camerounaises de généraliser la corruption dans le pays.

Calixthe Beyala

Dans une nouvelle publication sur Facebook vendredi 14 janvier 2023, l’écrivaine franco – camerounaise Calixthe Beyala pointe du doigt les autorités camerounaises responsables selon elle de la généralisation de la corruption dans le pays, constaté Lebledparle.com. Toute chose qui lui fait dire que la réalisation de quoi que ce soit dans le pays est conditionnée par une chose qu’elle résume dans cette phrase :  « Salis toi les mains ! ».

Elle poursuit en écrivant : « C’est sans doute le sentiment mesquin qui a animé ceux qui leur ont permis de se servir dans ces lignes budgétaires litigieuses ! Une manière pour les dirigeants de ce pays de les tenir en laisse, de les obliger au silence, de faire d’eux des pantins face à leur mauvaise gestion qui peu à peu a fait sombrer. »

Pour approfondir :   Vidéo : Le bain de foule de Maurice Kamto à Bafoussam

Par ailleurs, Calixthe Beyala a du mal à « accepter » que ces sportifs de haut niveau et autres, cités et convoqués soient tous des adeptes d’une corruption active : « Certains peut-être. Pas tous. Cette misère généralisée et entretenue par Yaoundé n’a pas mis en place des subventions – qui existent dans tous les pays du monde – pour les artistes, les sportifs et autres personnalités de la vie civile. Ce manquement pourrait expliquer cela que ces personnalités qui auraient dû être financées légalement, soient tombées dans un système de corruption avec leur fameuse ligne 65 et 94. », termine l’écrivaine.

Pour approfondir :   La Commission d'attribution des clés des logements sociaux se concerte à Yaoundé 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FB IMG 1673679350144

Lucien Mettomo expulsé d’une séance d’entraînement des Lions U17

Francis Ngannou à l'UFC

Francis Ngannou n’est plus champion des poids lourds de l’UFC