in

Khadiyatoulah Fall : « Aujourd’hui, Macky Sall redonne vérité à la politique »

Macky Sall, le président sénégalais, sur la RTS1, a annoncé le lundi 03 juillet 2023 qu’il ne se présentera pas à la présidentielle de 2024, dans le cadre d’un discours à la nation.

Fall K RTS1
Khadiyatoulah Fall, Professeur émérite des universités québécoises, sur la RTS1 - capture vidéo

Pas de 3e mandat présidentiel

Sénégal, Macky Sall dit non à un 3ème mandat. Le président du Sénégal a annoncé qu’il ne briguera pas un troisième mandat à la tête du Sénégal, comme l’a rapporté Lebledparle.com. « En ce qui me concerne, j’ai suivi avec beaucoup d’attention et d’émotion les différentes manifestations de soutien à ma candidature pour un second quinquennat. La dernière étant celle des 512 maires et présidents de conseil départemental sur les 601 que compte notre pays. À cela s’ajoutent les soutiens de la diaspora, de mouvements de jeunes, de femmes, de nos respectés sages, d’enseignants, d’arabisants, de religieux et bien d’autres groupes, tous déjà prêts pour mener le combat de ma réélection. A tous ces compatriotes, je voudrais exprimer ma profonde gratitude en réservant une mention spéciale et toute particulière à la coalition BBY, à mon parti l’Alliance Pour la République et à la grande coalition de la majorité présidentielle. Mes cher(e)s compatriotes, ma décision longuement et mûrement réfléchie est de ne pas être candidat à la prochaine élection du 25 février 2024. Et cela, même si la Constitution m’en donne le droit », a déclaré Macky Sall.

Pour approfondir :   Le Maroc renonce à l’utilisation du français comme langue officielle

Khadiyatoulah Fall, Professeur émérite des universités québécoises, sur la RTS1 au Sénégal après le discours de Macky Sall a donné des explications sur la portée de cette décision. « J’ai toujours pensé que la politique c’était le champ des promesses non tenues. Aujourd’hui, Macky Sall redonne vérité à la politique », pense-t-il.

« Macky Sall a repensé la politique sénégalaise. Il redonne vérité à la politique. Il a rehaussé la politique sénégalaise. Ça ne se passera plus comme avant. Son discours est un bilan symbolique », ajoute K. Fall, Professeur émérite des universités québécoises, sur la RTS1 au Sénégal après le discours de Macky Sall.

Macky Sall : du haut commis de l’État devenu politicien à homme d’État

Alex Gustave Azebazé salue la décision historique de Macky Sall d’organiser les prochaines élections et de ne pas y prendre part. « Voici à mon sens la partie essentielle et historique de la décision d’hier de Macky Sall qui le fait passer d’un haut commis de l’État devenu homme politique et surtout politicien en véritable et désormais homme d’État.  L’histoire politique du Sénégal lui réservera désormais une place de choix dans son Panthéon d’autant que l’ancien PM puis PAN deviendra ainsi le 1er président sénégalais en fonction à organiser une élection présidentielle à laquelle il ne prend pas part. Un homme d’État est celui qui développe la capacité intérieure à prendre des décisions difficiles contre l’avis et l’envie des siens et ses partisans dans l’intérêt général. Macky Sall a ainsi fait passer l’intérêt Supérieur du Sénégal avant les siens propres. C’est tellement rare en Afrique francophone que cela ne peut qu’être salué. Et je salue une décision qui ouvre le jeu et surtout va préserver le pays frère des tensions supplémentaires », écrit le journaliste et éditorialiste indépendant sur Facebook.

Pour approfondir :   [Tribune] Affaire Danpullo: difficile de croire à la xénophobie sud-africaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngando Etoo

Football : Le groupe Ngando Pickett réclame son argent de la coupe du monde à la Fecafoot

Henri Njalla Quan II

Fecafoot : Henry Njalla Quan II démissionne de ses fonctions