in

Joseph Emmanuel Ateba : « Je crois en l’amour du Pr Maurice Kamto pour le Cameroun »

Le secrétaire national à la communication du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a fait cette déclaration sur son compte Facebook, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Maurice Kamto, président du MRC
Sécurité des Camerounais en Tunisie : Maurice Kamto appelle au dialogue entre les gouvernements

Me Michèle Ndoki n’est plus militante du MRC. Joseph Emmanuel Ateba salue l’esprit démocratique de l’instance disciplinaire du parti, en réponse aux détracteurs du parti. « Contrairement aux idées véhiculées par ses détracteurs, la dernière décision du CNMA démontre que l’unanimisme n’existe pas au MRC. Ni le CNMA, ni le directoire n’ont fait l’unanimité. C’est la majorité démocratique qui l’a emportée », écrit le militant du MRC.

Maurice Kamto aime le Cameroun

Le cadre du MRC répond aussi aux détracteurs du parti qui ont tiré à boulet rouge sur le leader de son parti et il est convaincu qu’il aime son pays. « Je crois en l’amour du Pr Maurice KAMTO pour le Cameroun, je crois en son engagement pour un changement positif de notre pays, je crois en sa capacité à pouvoir redresser ce pays. Accompagnons-le sincèrement », écrit l’homme politique.

L’acteur politique rappelle le principe de la vérité dans les déclarations publiques. « Quand vous êtes convaincus de la justesse d’une idée, exprimez là même si vous savez que la majorité sera contre. Exprimez là, non pas pour convaincre mais pour vous libérer et ne pas avoir à le regretter. Quand on s’engage à faire une déclaration dont on est conscient de porter atteinte à l’honorabilité d’une personne, il faut se rassurer que c’est la vérité sinon, vous n’êtes pas différent d’un criminel », rappelle les Senacom du MRC.

Les départs et les adhésions font partie du fonctionnement normal d’une association.

« C’est librement qu’on adhère à une organisation que l’on peut partir. On peut également quitter une organisation par exclusion conformément à ses dispositions réglementaires. L’adhésion à une organisation est conditionnée par le respect des règles de celle-ci et l’exclusion le non-respect. La démission ou l’exclusion d’un membre dans une organisation ne peut en aucun cas être un événement mais un acte banal  tant que les règles en la matière ont respectées. Il faut savoir que c’est l’organisation qui porte le membre et non l’inverse. Aucune horloge, encore moins le fonctionnement d’une organisation ne peut s’arrêter par qu’un membre a démissionné ou a été exclu. Qu’il soit démissionnaire ou exclu, le départ d’un membre dans une organisation reste une perte et laisse toujours des regrets », écrit le cadre du MRC.

Pour approfondir :   [Tribune] Louis Marie Kakdeu : « Nous ne voulons pas chasser Biya pour être pire que Biya»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rugby

Rugby -Tournoi de Maurice: 10800 FCFA comme prime aux joueurs venus de l’étranger

Marou Souaibou et Jerome Ngom Bekeli

Football : Coton sport de Garoua, Colombe de Sangmelima et Apejes de Mfou vont recevoir les retombées du Mondial 2022