in

Italie : Une ministre noire victime d’un nouvel acte raciste

kyenge
Député du Parti démocrate (PD, gauche), elle prépare un dossier sur «le racisme institutionnel» en Italie

kyenge

Cécile Kyenge, en charge de l’intégration et d’origine congolaise, a essuyé un jet de bananes, vendredi, lors d’un meeting de son parti à Cervia, dans le centre du pays.

La ministre italienne de l’Intégration a de nouveau fait les frais de la xénophobie, vendredi. Après des insultes racistes d’une violence sans nom («guenon noire», «orang-outan», «Zouloue») et un appel au viol, Cécile Kyenge, d’origine congolaise, a été victime d’un jet de bananes lors d’un meeting du parti démocratique à Cervia, dans le centre du pays, en Émilie-Romagne. Dans la journée, l’organisation d’extrême droit Forza Nuova, y avait installé des poupées à taille humaine tachées de sang afin de démontrer que «l’immigration tue».

La raison de cette explosion raciste menée par la Ligue du Nord? L’ouverture d’un débat, il y a quelques mois, par Cécile Kyenge, sur le droit du sol afin que la nationalité soit accordée à toutes les personnes nées en Italie, y compris celles nées de parents étrangers. Elle souhaite également en finir avec le délit dit d’immigration clandestine, instauré par la Ligue du Nord, alliée à l’ancien président du Conseil Silvio Berlusconi. Face à ses pourfendeurs, Cécile Kyenge explique inlassablement que les 4millions d’adultes immigrés et le million d’enfants nés en Italie sont «une ressource: des travailleurs, des contribuables, parfois des entrepreneurs».

Pour approfondir :   Italie : Naples courtise Zambo Anguissa

À la suite du jet de bananes, le ministre de l’Environnement, Andrea Orlando, a dit sa «très vive indignation pour cet acte minable». Au-delà de l’indignation, le pouvoir peine à faire preuve d’actes concrets pour lutter contre le racisme. Le vice-président du Sénat, Roberto Calderoli, qui avait traité la ministre d’orang-outan, n’a pas été destitué. Courant juin, Cécile Kyenge expliquait que «les insultes et menaces qui (me) visent à cause de (ma) position particulièrement exposée visent en réalité tous ceux qui refusent le racisme et défendent une société non violente».

 

 

{module articles_international_afrique_plus }

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

afrique grand

Voici les raisons qui font que vous allez aimer vivre en Afrique

yound ville grand

Aide au développement: La France écarte le Cameroun