in

Interpellation de Me Fabien Kengne : Christian Bomo Ntimbane invite l’ordre des Avocats à réagir

L’invitation a été faite à travers une publication sur son compte Facebook, le mardi 30 mai 2023, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Me Fabien Kengne

Le lundi 29 mai 2023, après avoir été interpellé et brutalisé à la sortie de l’émission Équinoxe Soir sur Équinoxe Tv et conduit à la SEMIL Me Fabien Kegne a été libéré par ses ravisseurs. Les mobiles de cette interpellation brutale et nocturne du militant du MRC Me Fabien Kegne ne sont pas connus. Dans une déclaration son parti a condamné cette interpellation.

« L’ordre a été humilié une fois de plus »

« Le Cameroun a des lois, on n’interpelle pas un citoyen qui a un domicile connu de cette manière », a réagi son confrère Me Christian Ntimbane Bomo, dans une précédente publication avant de rendre une autre qui interpelle le Barreau du Cameroun de réagir. Le juriste pense que leur ordre a été humilié et qu’il ne pas rester tranquille comme si de rien n’était. « Cette affaire est une humiliation du corps des Avocats. Elle n’a pas à être réglée dans le secret des bureaux », écrit l’Avocat au Barreau de Paris et du Cameroun.

Pour approfondir :   Me Emmanuel Simh : « Briser les ailes d’un enfant brillant comme Mamadou Mota ce n’est pas normal !»

Ci-dessous, la sortie intégrale de l’homme de droit

L’ordre des Avocats doit réagir !

Une session extraordinaire du Conseil de l’Ordre sous la présidence du Bâtonnier de l’Ordre élargie au bureau de l’Assemblée générale et au conseil des anciens Bâtonnier et présidents des assemblées générales doit se réunir en toute urgence, y compris par Zoom, POUR :

1- Entendre le confrère  Maître Fabien KENGNE qui a été violemment brutalisé par les agents de la Semil de Douala selon un des  témoins de la scène, le communicateur RDPC Monsieur  Yves Bienvenu Abama.

2- Prendre une résolution de suspension de port de  robes d’une semaine.

Il faut que les Avocats au barreau du Cameroun  comprennent que l’arrestation d’un des leurs hors les conditions fixées par la loi est un acte de défiance et d’outrance à la profession d’Avocats qui tend à discréditer les Avocats dans la société.

Aussi lorsque des Avocats subissent des injustices dans leur quotidien et qu’ils ne peuvent pas se défendre eux- mêmes, comment prétendront-ils défendre leurs clients ?

Cette affaire est une humiliation du corps des Avocats. Elle n’a pas à être réglée dans le secret des bureaux.

L’ordre a été humilié une fois de plus.

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile des RECONCILIATEURS.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guibai Gatama S

Guibai Gatama à propos de la convocation d’André Onana : « le seul bras long de jour comme de nuit est l’intérêt de l’Etat »

Ondoa Onana lions indomptables

Lions indomptables : Owona Nguini ressort les implications de la complication simultanée de Fabrice Ondoa et André Onana