in

Cameroun : Me Christian Bomo Ntimbane répond à Jean De Dieu Momo

Bomo Momo Mtg

Ce dimanche 27 octobre 2019, Me Jean De Dieu Momo, actuel ministre délégué auprès du ministre de la justice, garde des sceaux a été l’invité de Scène de presse sur la CRTV et présenté par Lucrèce Medou Djemba.


Bomo Momo Mtg
Me Bomo et Me Momo

Son vis-à-vis au débat a été Me Claude Assira. Les échanges entre les deux panélistes ont été houleux. Selon Me Assira, les Avocats constituent un contre-pouvoir. Cette thèse a été réfuté par Me Jean De Dieu Momo qui pense que l’Avocat est un auxiliaire de l’administration. Au terme des échanges, chaque panéliste est resté campé sur sa position.

Ce mardi 29 octobre 2019, Me Christian Bomo Ntimbane a donné son point de vue sur opposition de vue entre ses deux confrères. Sa position rejoint celle de Me Claude Assira. « Auxiliaire de justice, ne veut pas dire auxiliaire de l’administration de la justice ou encore soumis à l’administration de la justice. Il est bien précisé dans la loi qui organise la profession d’avocat que cette profession s’exerce en toute indépendance, sans aucun lien de subordination », a-t-il écrit sur son mur Facebook.

Pour approfondir :   Edmond Kamguia désigne Claude Abé comme responsable des tensions intercommunautaires de Sangmélima

Il invite de manière subliminale son confrère Me Jean De Dieu Momo a se désinscrire du tableau de l’ordre des Avocats, qui est incompatible avec sa fonction de Ministre actuel. « C’est d’ailleurs pourquoi quand on est nommé membre du gouvernement, donc soumis à un chef du gouvernement ou un Président de la République, on est désinscrit du tableau de l’ordre des Avocats pendant la durée de cette fonction. On parle alors d’omission du tableau pour incompatibilité et risque de violation de l’indépendance de l’Avocat promu », ajoute-t-il.

« Auxiliaire de justice veut donc dire, acteur de la justice, qui participe ou aide à ce que la justice comme un droit, soit dite et rendue. Triste d’entendre de telles confusions », poursuit l’Avocat au Barreau de Paris, en guise de conclusion de son point de vue.

Pour rappel le débat qui a opposé Me Claude Assira à Me Momo sur la CRTV trouve sa source sur l’affaire des Avocats qui sont allés chez leur client Maurice Kamto et qu’à l’issue de leur entretien, ils ont pris une photo avec le président du MRC avec leur robe d’Avocat. Cette image a fait le tour de la toile et la polémique a enflé sur les réseaux sociaux et dans la presse. Certains ont mal apprécié cela, au point de dire que le MRC et son leader ont créé une section au sein du Barreau camerounais. Autrement dit, ce parti politique et son leader ont politisé le Barreau en leur faveur. Le Batonnier Me Charles Tchakounté Patié n’est pas resté indifférent et a sorti un communiqué pour condamner cela, comme l’a rapporté Lebledparle.com.

Pour approfondir :   Problèmes inter-Beti : Grégoire Owona sort de sa réserve et rappelle tout le monde à l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tour D horizon

Malentendu entre Paul Éric Kingué et Maurice Kamto : Ernest Obama et compagnie débordent de joie

massacre in menka

Chronique : La persistance des violences constitue une sérieuse menace pour les candidats et les électeurs dans les régions anglophones