in

Il y a sept ans, le footballeur Albert Ebossé Bodjongo mourait en Algérie

Attaqué par les supporters, il avait succombé à ses blessures à l’hôpital.

Le 23 août 2014, Albert Ebossé Bodjongo alors sociétaire du JS Kabylie depuis 2013, rendait l’amé à l’hôpital de Tizi Ouzou en Algérie.

L’attaquant camerounais surnommé B9 trouvait la mort à 25 ans après la défaite de son club JS Kabylie face à USM Alger. Selon les autorités algériennes, Ebossé serait mort d’un traumatisme crânien après avoir reçu à la tête divers projectiles lancés sur lui par des supporters.

Pour approfondir :   Paul Biya vole au secours de la famille du Bâtonnier Charles Tchakoute Patie

Pour le père du défunt, son fils avait été « assassiné ».

{module Sur le même  sujet}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affrontements Mousgoum-Arabes Choa : 800 familles sinistrées

Armand Claude Abanda élevé au rang des notables des chefferies Mvog-Zang