in

Fecafoot : Qui est Engelbert Mbarga, le nouveau DTN ?

Depuis le jeudi 13 avril 2023, Engelbert Mbarga est le nouveau directeur technique national. Il a été porté à cette fonction par le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o Fils. À l’occasion de cette nomination, Claude Kana, historien du football camerounais, a fait le portrait du nouveau DTN que Lebledparle.com vous propose.

Engelbert Mbarga

Engelbert Mbarga, nouveau directeur technique : une nomination qui tombe dans le sens…

Engelbert Mbarga a été nommé nouveau Directeur Technique National. Au vu de son parcours, c’est une nomination pleine de sens. Il a été :

– Joueur Canon de Yaoundé de 1980 à 1985

– International junior (Coupe du monde Australie-1981)

– Médaillé d’or des JO 2000 à Sydney

– Instructeur à la DTN depuis 20 ans

– Instructeur CAF et FIFA en entraînement

– Chef de division de la formation aux métiers du football à l’ANAFOOT (2017- 2022)

– DTN adjoint no1 depuis octobre 2022.

Blessé à un genou en 1985 le tout jeune professeur d’EPS (1985) arrête sa carrière de joueur et rejoint le staff technique du Canon de Yaoundé en 1986, à l’âge de 24 ans, comme adjoint de Jean Paul Akono, puis de Jean Manga Onguené.

Parallèlement, il commence une carrière de formateur des jeunes à l’école de football Brasseries du Cameroun comme pionnier en 1989 aux côtés de Jean Pierre Sadi et Dominique Wansi et y travaillera jusqu’en 1997.

En 1996, il intègre le staff des sélections nationales où il passera 18 ans, jusqu’en 2014. Il totalisera 3 participations à la coupe du monde junior et 4 participations à la Can junior, comme entraîneur adjoint. Il rejoint plus tard l’encadrement de l’ANAFOOT.

Dr Claude KANA

Historien du football

Lebledparle.com vous propose aussi l’analyse de l’observateur de sport Serge Hervé Nyongha

Engelbert Mbarga, le nouveau DTN de la Fecafoot.

Assurément une bonne pioche, un choix rationnel, certainement le premier après 15 mois de navigation à vue et de décisions à l’emporte-pièce made in Tsinga… Il y a lieu de se réjouir, au regard de la qualification, de l’expérience et de la personnalité de l’heureux élu. En effet, le Coach Engelbert Mbarga, excellent joueur de l’élite locale, professeur certifié d’EPS formé au VRAI INJS, a passé brillament ses diplômes d’entraineur de football au Cameroun et en Allemagne. Le football, dans les aspects de la préparation athlétique, technique et tactique, c’est son domaine de prédilection. Fin analyste des systèmes de jeu, il a mené à une époque de nombreuses missions de supervision d’adversaires pour les Lions indomptables du Cameroun. Cet homme pondéré, au fait des lacunes de notre football à tous les étages saura certainement redonner du tonus au principal organe technique et cheville ouvrière du développement du jeu, la DTN, quasiment morte il y a fort longtemps après la mise au placard du trio Corfou, Wansi et Njili qui mettait sur pieds les bases d’une organisation crédible.

Pour approfondir :   Football : Le Cameroun figure dans le top 10 des pays les plus titrés au monde

La tâche sera ardue: entre la requalification des éducateurs et entraineurs, la mise sur pieds d’un plan et d’un système harmonisé de détection de talents, de préformation et de formation de jeunes filles et garçons, le ré-engineering du système de suivi des écoles et centres de formation dans les départements et régions, la coordination des activités des sélections nationales des jeunes, on peut constater qu’il aura du pain sur la planche. Pour cela, il faudra des moyens conséquents à la DTN.  Humains d’abord, puisque dans une organisation cohérente, la FECAFOOT a besoin à la tête de toutes ses sélections nationales, des entraineurs aux parcours lisibles, titulaires d’une licence professionnelle CAF  (ou au moins équivalente), tout comme à la tête des sélections régionales. Les avons nous vraiment aujourd’hui, après tant d’années où les diplômes ont été distribués à tour de bras dans des conditions peu orthodoxes (le niveau de jeu de nos équipes nousparle…)? Des moyens matériels ensuite afin de permettre sur l’ensemble du territoire national la supervision dans les écoles de football et les centres de formation (où les éducateurs jouent un rôle prépondérant) le programme national de développement technique. Il est important que chaque région présente des sélections de jeunes dans les catégories homologuées, afin de permettre à la DTN de constituer une base de données solide pour le suivi de nos talents. On pourrait aussi rêver de voir renaître le tournoi de l’unité qui mettait en présence les sélections régionales (constituées des meilleurs joueurs de D2 du pays)… Ce tournoi était à l’époque très suivi et constituait le vivier où les clubs d’élite recrutaient…

Pour approfondir :   Aboya Manassé : « La CAF est une organisation mafieuse »

Souhaitons une chose: que cette nomination ne soit pas un effet d’annonce dans l’ocean de médiocrité actuelle, et que le travail du Coach Engelbert Mbarga ne soit pas pollué par l’incompétence et la stupidité de certains, aux titres ronflants, qui brillent plus sur les plateaux radio et TV plutôt que sur les vrais chantiers de notre football.

Bonne chance Coach.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jmo

La Fecafoot condamnée à payer plus de 200 millions à un ancien Lion indomptable

Hakimi madame

Christian Bomo Ntimbane : « le mariage est en crise de confiance dans les milieux africains »