in

Evasion fiscale : le Cameroun et la Chine scellent un partenariat historique

Les deux pays ont signé ce mardi, une convention fiscale visant à éliminer la double imposition

Cameroun Chine
Signature d'une convention Cameroun-Chine (c) Droits réservés

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a signé le 17 octobre 2023 une convention fiscale entre le gouvernement de la République du Cameroun et le gouvernement de la République Populaire de Chine à Beijing. Cette dernière vise principalement à éliminer la double imposition en matière d’impôt sur le revenu et à prévenir la fraude et l’évasion fiscales entre les deux pays.

La signature de cette convention revêt une grande importance, car elle devrait faciliter les échanges commerciaux et les investissements entre le Cameroun et la Chine. En éliminant la double imposition, elle offre une plus grande sécurité fiscale aux entreprises et aux particuliers impliqués dans des transactions entre les deux pays.

Pour approfondir :   Paul Biya donne des instructions strictes pour limiter les dépenses publiques en 2024

Un accord qui renforce la coopération Chine-Cameroun

La Chine est un partenaire commercial important pour le Cameroun, et cet accord renforcera encore davantage les relations économiques entre les deux nations. Il devrait également encourager davantage d’investissements chinois au Cameroun, contribuant ainsi au développement économique et à la croissance du pays.

La partie chinoise a été représentée lors de cette cérémonie de signature par Wang Jun, Commissaire de l’Administration fiscale chinoise. Cette convention fiscale témoigne de l’engagement des deux pays à renforcer leur coopération économique et à créer un environnement propice aux affaires pour les entreprises chinoises et camerounaises opérant dans leurs juridictions respectives.

Pour approfondir :   Cameroun : Les fonds du Covid-19 divisent Manaouda Malachie et Louis Paul Motaze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cameroun ni john fru ndi s

Le SDF lance les élections internes pour trouver le remplaçant de Ni John Fru NDI

Owona Nguini : « Les lions ont été plus que laborieux face aux lions de la Teranga »