in ,

Ernest Obama rattrapé par « quatre mensonges » lors de son interview sur Canal 2 international

Le journaliste et porte-parole de Samuel Eto’o a accordé une interview exclusive à Canal 2 dimanche 23 juillet 2023 à l’effet de s’exprimer sur les actualités qui prévalent actuellement à la Fecafoot.

Ernest Obama Canal 2
Ernest Obama dans le plateau spécial de Canal 2 face à Mirabeau Mahop - capture vidéo

Dans l’optique de défendre son patron, Ernest Obama a mis à rude épreuve son habilité langagière sur le plateau de Canal 2 international dimanche. Le site spécialisé sur le football camerounais Camfoot.com, a descellé dans l’argumentaire de l’ancien journaliste de Vision 4.

Premier mensonge : « Avant Eto’o le championnat camerounais ne se jouait pas »

« C’est l’une des déclarations phares du porte-parole du président de la Fecafoot. Selon lui, avant le 11 décembre 2021, le championnat camerounais était à l’arrêt. Ce qui est un grossier mensonge. Malgré de nombreux arrêts, le championnat s’est joué jusqu’au bout. Avec une finale le 29 septembre 2021, qui a opposé Coton Sport à Apejes de Mfou. Avec une victoire à la clé de Coton (3-1). Par ailleurs, le système de poule que l’actuel exécutif a appliqué pendant deux saisons a été copié chez l’exécutif conduit par Seidou Mbombo Njoya. Ernest Obama a donc par ce mensonge tenté de discréditer ce qui a été fait avant », lit-on entre les lignes de Camfoot.

Deuxième mensonge : « Les footballeurs touchent 200 000 FCFA par mois »

« Si l’idéal de ce salaire minimum est une bonne chose pour le championnat, la réalité sur le terrain est toute autre. Et monsieur Obama le sait pertinemment. Pas plus de 5 clubs sur les 23 d’Elite One respectent cette mercuriale. Ceci aussi en raison des subventions qui n’arrivent pas très souvent, ou arrivent avec du retard », poursuit le journal.

Pour approfondir :   « J’ai demandé à Samuel Eto’o de s’entourer des bonnes personnes » : Idriss Carlos Kameni décrypte le mandat de Samuel Eto’o

Troisième mensonge : « Les clubs de Guinness Super League reçoivent 10 millions FCFA de subvention contre 2 millions avant »

« Ici encore, Ernest Obama a essayé de fouler au pied le travail de l’ancien exécutif. Selon lui, à l’arrivée d’Eto’o les clubs féminins de D1 ne recevaient que 2 millions de subvention. Après vérification, on  peut vous affirmer qu’il s’agit d’un grossier mensonge et d’une manipulation à nulle autre pareil.  La Fecafoot de Seidou donnait 5 millions aux clubs du Centre-Littoral, et 6 millions au club du Nord. Ajoutez à ça 3 millions de FCFA de la part du sponsor Guinness. Ce qui faisait une bagatelle pas loin des 10 millions actuels. Toujours concernant la Guinness Super League, Obama a affirmé que les joueuses sont payées à hauteur de 100 000 FCFA contre 25 000 FCFA à l’époque. Les joueuses ont toujours reçu 50 000 FCFA de salaire, payés par le sponsor Guinness. La Fecafoot a annoncé une hausse de 50 000 FCFA mais avant même application, Eto’o et les siens se sont rétractés », conteste Camfoot.

Quatrième mensonge : « Le président de Victoria United a été suspendu 4 matchs avec une amende de 5 millions de FCFA »

« Concernant les accointances entre le président du club Victoria United, nouvellement promu en Elite One, Nkwain Valentine et le président de la Fecafoot Samuel Eto’o, Obama nie tout en bloc. Le patron d’Opopo avait interrompu un match d’Elite TWO en rentrant sur l’aire de jeu et en se saisissant du ballon. Réagissant à cette affaire, Obama a affirmé que Nkwain Valentine a été suspendu pour 4 matchs et condamné à payer une amende de 5 millions de FCFA Pourtant, selon les documents publiés par la Fecafoot à ce moment, le dirigeant d’Opopo a été suspendu pour 5 matchs et condamné à payer une amende de 500 mille FCFA, rien que ça. Lorsqu’on sait que pour moins que ça des présidents ont été suspendus pour 5 ans, 10 ans, et leurs équipes rétrogradées en division inférieure », termine la plateforme numérique.

Pour approfondir :   Supposée relation entre Drogba et Rihanna : La légende ivoirienne menace de porter plainte

Alors que certains observateurs ont applaudi la sortie d’Ernest Obama comme le relevait Lebledparle.com dans un précédent article, Camfoot.com a décidé de déconstruire son argumentaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

separatistes amba boys

Bamenda : une énième mort annoncée du « Général No Pity », les populations n’y croient pas

NI JOHN FRU NDI

Des présumés séparatistes menacent la tenue des obsèques de Ni John Fru Ndi