in

Lions Indomptables : Hugo Broos en colère contre Vincent Aboubakar et Christian Bassogog

Christian-Bassogog-relève-Aboubakar-Vincent

Au cours de la conférence de presse d’après match du 04 septembre dernier, le sélectionneur des Lions indomptables a sévèrement critiqué le style de jeu de ses avants-centres au terme de la double confrontation contre le Nigéria.


Christian-Bassogog-relève-Aboubakar-Vincent
Christian Bassogog et Vincent Aboubakar-DR

Le match nul concédé face aux  Super Eagles du Nigéria le 04 septembre dernier à Yaoundé (1-1),  est venu compromettre les maigres chances de qualification des Lions Indomptables. Benjamin Moukandjo et ses coéquipiers ne prendront ne prendront pas part  à la prochaine coupe du monde en Russie.

Le sélectionneur de l’équipe fanion de football du Cameroun a saisi l’occasion de sa conférence de presse d’après-match pour commencer à dresser le bilan des performances de ses joueurs. Les premiers à passer au filet sont  ses deux principaux avants-centres. Lebleparleparle.com vous livre ci-dessous son avis au sujet de la qualité de jeu d’Aboubacar  Vincent et Christian Bassogog.

Au sujet d’Aboubakar Vincent le technicien belge dit : « J’ai mis Abou (Aboubakar Ndlr) sur le banc pour le réveiller. J’ai fait cela une fois à la CAN et je viens de le faire. Je pense que sa rentrée était très bonne. Il était présent dans le jeu. Il a compris ce que je veux de lui. C’est un très bon attaquant, mais parfois il est confus. Sur le terrain, il perd beaucoup de ballons et surtout, quand il a le ballon, il pense toujours que c’est lui qui doit faire la différence. Raison pour laquelle il perd beaucoup de ballons », a expliqué Broos.   

Pour approfondir :   Grégoire Owona : « Il faut que les enseignants sachent qu’ils ont les droits et les devoirs »

christian Bassogog.jpg

Quand Hugo Broos évoque le cas Bassogog, il monte d’un cran et devient plus sévère dans les propos : « Christian n’était pas titulaire parce qu’il doit changer sa manière de jouer. C’est très prévisible. Si moi j’avais 40 ans en moins, jamais de sa vie il ne me passe. Parce que tout le monde sait ce qu’il va faire. Lors de la CAN, c’était une surprise parce que plusieurs équipes ne connaissaient pas Bassogog. Mais les entraîneurs savent maintenant ce qu’ils doivent faire », indique-t-il dans un premier temps. Dans la suite de son propos, le sélectionneur des Lions Indomptables déclare : « C’est facile, il suffit de mettre un défenseur qui est aussi rapide que lui et il est en difficulté. Donc, si Christian prend conscience qu’il ne va pas toujours prendre le ballon et courir, qu’il doit varier son jeu, ça deviendra un meilleur joueur ».

Il est résolument temps de se mettre au travail pour préparer avec sérénité les prochaines échéances notamment, la Coupe d’Afrique des Nations 2019 qui devrait se jouer en terre camerounaise.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hugo-Broos-en-conférence-de-presse

Hugo Broos : « Ce n’est pas parce qu’on a gagné la CAN qu’on est forcément une très grande équipe »

Amougou Belinga 1

Média : Amogou Belinga débauche un autre cadre du journal Mutations