in

Élections régionales : Un politologue analyse le décret de Paul Biya qui fixe le nombre de conseillers par département

Yvan Gaon Issekin

L’on s’achemine vers les élections régionales au Cameroun. Le Président de la République a signé le mercredi 2 septembre 2020 le décret fixant le nombre de Délégués par Département et le nombre de Représentants du Commandement traditionnel.


Yvan Gaon Issekin
Yvan Gaon Isekin, politologue – capture photo

Dans une publication sur Facebook le jour de signature du décret, Yvan Gaon Issekin, Politologue fait une analyse sur cette actualité. Selon lui, cette répartition va profiter à la majorité RDPC au sein des conseils municipaux. « La répartition des conseillers régionaux élus est un enjeu de pouvoir ! L’égalité nationale entre les 10 régions  ne cache pas des rivalités géopolitiques au sein et en dehors du RDPC. Si le décret du 2 septembre 2020 a fait l’économie d’un regroupement spécial (art 247 al 2 du code électoral), il a cependant pondéré des territoires dans la répartition des conseillers régionaux, en fonction des enjeux des territoires sous une domination municipale nationale du RDPC. Si le Littoral illustre un principe démographique mobilisé lié à une compétition électorale, le Centre inaugure l’usage du nombre de municipalités pour arbitrer la compétition politique interne au RDPC dans ces régions  où cette variable est déterminante. C’est ce qui explique le fait que le poids démographique du Mfoundi soit pondéré par rapport aux autres départements dans cette répartition des sièges », écrit-il.

Un autre décret de Paul Biya fixe les indemnités des membres du corps électoral a été signé. C’est la première fois qu’une élection régionale aura lieu au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Libii Malachie

    Couverture santé universelle : Cabral Libii se méfie d’un détournement de fonds et prévient Manaouda Malachie

    Cameroun : Le Comité de suivi des recommandations du dialogue national se réunit pour la première fois ce jour !