in

Elections à la Fécafoot : L’ancien Lion indomptable Jules Denis Onana convaincu qu’il va battre Samuel Eto’o

Jules Onana candidat

Pour Jules Denis Onana, Samuel Eto’o est un footballeur légendaire, mais l’élection à la présidence de la Fédération camerounaise est un challenge aux antipodes du football qui se jouent sur le terrain ; il faut faire prévaloir la force de ses idées.

Jules Onana candidat
Jules Denis Onana (c) Droits réservés

A 57 ans, Jules Denis Onana se lance dans la course à la présidence de la Fédération camerounaise de football. L’ancien Lion indomptable qui faisait partie de l’épopée de la Coupe du Monde Italie 1990 croit profondément en ses chances de l’emporter malgré le calibre de ses potentiels adversaires que sont Samuel Eto’o Fils et Seidou Mbombo Njoya, le président sortant. 

« Je crois en mes chances de l’emporter. Je ne m’engage jamais dans une histoire sans savoir où je vais. Il est vrai que l’aura de Samuel est immense, c’est un très grand joueur, un joueur que nous aimons parce que moi, j’aime le joueur Samuel Eto’o. Mais à un moment, il faut se dire qu’on a des chances parce qu’on a des idées, parce qu’on a une personnalité, parce qu’on a des orientations et que nous pensons que les arguments que nous avons en notre faveur peuvent aider à faire avancer les choses. Le constat est que la fédération ne marche pas bien, ça, c’est un constat que vous-même, vous avez sûrement fait », a-t-il dit dans une interview accordée à nos confrères d’Africa Foot United.

«Le projet seul ne suffit pas»

« A la fin, il va falloir présenter un projet qui tienne la route. Maintenant, le projet seul ne suffit pas parce que ceux qui ont été élus avant, avaient des projets mais pourquoi n’ont-ils pas pu garder la ligne éditoriale pour que leurs projets soient mis en pratique. Donc, il faut non seulement le projet mais aussi la personne pour mener le projet et il faut surtout rendre les choses crédibles. Le problème, c’est la crédibilité de ceux qui poussent les projets, c’est un élément important. Je pense avoir ces éléments-là, je prêche pour ma paroisse, je les ai, d’autres diront qu’ils ont ces éléments et maintenant, ce sera une comparaison des projets qu’il y a et les personnalités derrière les projets pour les mener », poursuit-il. Le challenge pour le fauteuil de Tsinga s’annonce rude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RDC CDM

Eliminatoires Coupe du monde 2022 : Les 25 Léopards qui vont tenter de remettre la RDC sur le chemin de la qualification

11 type CAF

Le 11 type des meilleurs joueurs africains du 21e siècle : Samuel Eto’o, seul camerounais présent