in

Élection à Fécafoot : Jules Denis Onana refuse l’alliance avec Eto’o, le syndicat des joueurs réplique durement

Jules Onana candidat

Jules Denis Onana a décliné l’offre de ralliement à Samuel Eto’o, estimant avoir des chances de succéder à Mbombo Njoya. Gérémie Njitap et le Synafoc on décidé de ne pas lâcher l’affaire et contrattaquent. 

Jules Onana candidat
Jules Denis Onana (c) Droits réservés

Mercredi, le Syndicat des joueurs la date de l’élection, le Syndicat des Joueurs a pris contact avec le Comité Électoral à l’effet de retirer la qualité de délégué dont devenait Jules Denis Onana au profit d’un autre qui saura respecter les consignes de vote. C’est qu’en se présentant avec un des deux votes du syndicat, il aurait pu voter pour lui-même. Et ce serait un vote perdu par le candidat soutenu par le Syndicat.

Pour approfondir :   Fécafoot : Seidou Njoya laisse sur le carreau Antoine Bell et devient le nouveau patron

Pour expliquer son refus de se rallier, Onana a expliqué que : « Si vous voulez une photo de famille, vous aurez la photo de famille mais je me rallie au projet consensuel, pas aux individus. Je partage le souhait de voir notre football se réformer à travers un souffle nouveau, prenant en compte l’intérêt du football, des footballeuses et footballeurs avant tout. C’est la raison pour laquelle je compte porter ce projet jusqu’au bout », avait-il expliqué dans sa note aux médias.

Pour approfondir :   Election à la Fécafoot : Samuel Eto’o va à la rencontre des délégués à Garoua

Le Synafoc estime qu’étant donné que les délégués des corps de métier ne sont pas élus mais désignés, la loi leur donne la possibilité d’en désigner un dans les délais de 72 heures avant l’élection. La Commission électorale avait dans un premier temps publié la liste des délégués. Et ils sont 76.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6064hr 592x296 1478689301

Présidentielle 2025 : Frank Biya reçoit un soutien depuis le Kenya 

Eyebal

Titres fonciers : Comment le Mindcaf entend traquer la corruption et la fraude en 2022