in

Fécafoot : Dieudonné Essomba analyse les raisons qui ont amené les délégués à voter pour Samuel Eto’o

Essombi

Samuel Eto’o Fils est depuis le 11 décembre 2021, le président de la Fédération camerounaise de football(Fécafoot). Depuis lors, les analyses n’ont pas cessé quant aux motifs qui auraient galvanisé ses électeurs.

Essombi
Dieudonné Essomba (c) Droits réservés

Le 11 décembre dernier, Samuel Eto’o Fils a été élu président de la Fécafoot avec 43 voix contre 31 pour Seidou Mbombo Njoya.  A cet effet, Dieudonné Essomba n’est pas sans mots quant au fonctionnement de l’instance faitière du football camerounais.

 « L’Etat voit dans la Fécafoot, un instrument politique et il tente de contrôler cet instrument-là. Il y a des gens même qui sont dans la Fécafoot, notamment les acteurs de sport, notamment les dirigeants des clubs qui voient dans la Fécafoot une rente…Il y a donc un grand nombre d’intérêt et de divergences », fait-il constater.

Pour approfondir :   France : Karl Toko Ekambi enfin décisif

Sur les mobiles qui ont poussé 43 délégués à jeter le dévolu sur Samuel Eto’o, l’économiste n’en sait pas à fond. Mais ses questions rhétoriques dévoilent son point de vue.

« Quelles sont les motivations des gens qui ont voté pour Samuel Eto’o. Est-ce que c’est tout simplement sur la base de son programme ? Est-ce que c’est sur la base d’un certain nombre d’engagements et de promesses qu’ils se sont donné ? Est-ce que c’est sur la base d’une instruction de la haute hiérarchie ? Des gens qui ont une certaine autorité pour des raisons de besoin d’atténuation de tensions ? C’est possible. Est-ce que c’est pour des raisons de renflouement des caisses ? Samuel Eto’o c’est un véritable produit. Il est possible que les gens l’aient voté non pas pour son programme, mais sur la promesse de remmener beaucoup de ressources parce qu’il est Samuel Eto’o. Autrement dit, on ne voit pas en lui un président, mais parce qu’il est Samuel Eto’o, il est une source de revenus… », a déclaré Dieudonné Essomba sur Club d’élites le 19 décembre 2021.

Pour approfondir :   Défaite contre la Suisse : Jean-Pierre Nsame avait pourtant prévenu ses coéquipiers à la mi-temps 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bessali

Élection de Samuel Eto’o à la Fécafoot : Quand l’incohérence de Valère Bessala l’emporte sur sa cohérence

bagar

Deux policiers se livrent à une altercation dans un poste de contrôle, l’un traite l’autre de « voleur » (vidéo)