in

Dr Fridolin Nke affirme avoir été copieusement bastonné par un sous-officier à Yaoundé

Fridolin Nkee

Le philosophe l’a annoncé lui-même dans les réseaux sociaux le 13 avril 2021. Il exige une enquête pour que justice soit faite.

Fridolin Nkee
Fridolin Nke (c) Droits réservés

Dans un post sur page Facebook, le Dr Fridolin Nke déclare avoir fait l’objet d’une agression « à Yaoundé par un parent qui bastonnait son enfant alors qu’il portait assistance à ce dernier au niveau de Snec EMIA à Yaoundé ».

Il précise que son bourreau serait « un sous-officier » lui reprocherait d’avoir « porté assistance à un enfant bastonné par son papa ».

« Je viens d’être roué de coups de poing à la tête, à la SNEC Emia par un individu parce que je portais assistance à un enfant bastonné par son Papa. Il serait un sous-officier. Je demande une enquête », a écrit l’enseignant d’universités.

Notons que philosophe depuis peu, à travers ses sorties médiatiques peu favorables au régime en place, s’attire les foudres des caciques de ce dernier, mais se montre malgré tout imperturbable. « Je ne travaille pas pour moi, ce que je fais, ce pourquoi on me paye, c’est pour penser. Je ne vise pas des individus. Arrêtez de vous faire utiliser, de vous laisser manipuler et surtout de me menacer, ça ne sert à rien », dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Camus Nimb 3

Martin Camus Mimb : « La télévision camerounaise investit sans le savoir peut-être, dans l’industrie de la haine et de la division »

Johnson Chili

Eliminées par le Chili, les Lionnes Indomptables ne disputeront pas les JO Tokyo