in

Cameroun : Après l’assassinat de quatre militaires, les assaillants tuent deux policiers dans le Sud-ouest

police buea

L’incident malheureux a eu lieu dans la localité d’Otu, village situé près de Mamfe dans le Sud-Ouest.


police buea
Police en faction à Buéa le 1er octobre 2017 – DR

D’après Cameroon-info qui a relayé l’information, les deux policiers ont perdu la vie lors de l’attaque d’une patrouille des militaires et des forces de l’ordre, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2017 par les assaillants jusqu’ici non identifiés. Il s’agit de l’inspecteur de police Ngah et l’inspecteur de police Nkelle.

Selon la source de Cameroon-info deux autres hommes en tenue ont été également blessés au cours de l’attaque de la patrouille mixte : le Sergent-chef Adama et un autre inspecteur de police de 2e grade. «Une arme a été emportée par les assaillants», ajoute la même source.

Pour approfondir :   CAN 2017: Malgré la victoire du Cameroun l’incertitude de qualification plane dans le groupe A

Le département de la Manyu enregistre en l’espace de 24 h, ainsi 6 assassinats d’hommes en tenue. Dans la nuit de mardi à mercredi 29 Novembre 2017, quatre militaires du 22ème Bataillon d’Infanterie Motorisé (BIM) ont trouvé la mort dans les mêmes circonstances.

En guise de rappel, l’assassinat de quatre militaires et deux policiers en 24h porte à dix le nombre d’hommes en tenue assassinés par les « terroristes sécessionnistes », qualifiés par le Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication, lors de la mort de trois gendarmes en début du mois de novembre.

Pour approfondir :   Joseph Emmanuel Ateba : « Maurice Kamto n'a aucun problème de visa d'entrée en France »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

General voyage

Cameroun : Après la levée de suspension, Général Express Voyage annonce la reprise des activités ce jeudi 30 novembre

Issa Tchiroma

Issa Tchiroma à propos de l’assassinat de quatre militaires : «Le gouvernement prépare une riposte»