in

Dépravation des mœurs dans les snacks bars : Une cinquantaine de jeunes arrêtés à Douala

Doulir

L’opération a été enclenchée il y a quelques jours par le sous-préfets de Douala 3ème, Laurent Ayissi Mvogo.

Doulir
Ville de Douala (c) Droits réservés

Une cinquantaine de jeunes, en majorité les files dont l’âge moyenne est de 15 ans, ont été interpelés à Douala en ce début de semaine lors d’une opération coup de poing lancée par le sous-préfet de Douala 3ème, Laurent Ayissi Mvogo.

Dans une série de vidéos, l’on peut apercevoir ces jeunes se livrer à des scènes presque pornographiques, sous le regard contemplatif des clients des snacks bars de la capitale économique.

Il se révèle également que leur travail consistait à guider les clients et à favoriser des locations dans la structure pour lesquelles elles étaient employées

C’est pour assainir les mœurs que le chef de terre a lancé cette opération et invite les agents communaux, la police et la gendarmerie nationale à suivre ses pas.

Sur les lieux le sous-prêts a posé les scellées sur les débits de boissons concernés et a appelé les forces de l’ordre et de sécurité à jouer leur partition afin que force revienne à la loi.

Il faut signaler que ce phénomène n’est pas l’apanage de la ville de Douala. Dans bien de métropoles du pays, il existe des snacks bars où danser en tenue d’Adam, est une profession pour des jeunes filles, qui trouvent généralement leurs « clients » au sein du public qui l’admire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comprendre crypto monnaies

Cameroun : Le gouvernement envisage d’encadrer l’usage de la crypto-monnaie

Nyamsi Crepin

Jean Crepin Nyamsi, candidat à la Fécafoot : « Moi je trouve qu’il y a un côté très condescendant de Samuel Eto’o »