in

Département de la Lékié : La population de Batchenga en colère après la mort tragique d’un garçon de 19 ans

Département de la Lékié : La population de Batchenga en colère après la mort tragique d’un garçon de 19 ans

Deux thèses s’opposent au sujet de la mort de ce jeune garçon dont l’identité n’a pas été révélée à la presse ; d’une part, la noyade et d’autre part, les membres de la famille et riverains qui dénoncent un acte assassin.

Département de la Lékié : La population de Batchenga en colère après la mort tragique d’un garçon de 19 ans
Un quartier de Batchenga (c) Droits réservés

Les habitants de Batchenga, l’un des 9 arrondissements que compte le département de la Lékié, région du Centre sont en colère. La raison, la mort de leur fils, survenue dans les circonstances troubles et de manière tragique.

A première vue, l’on parlerait de mort par noyade dans les eaux de la Sanaga, du garçon de 19 ans dont l’identité ne nous a pas encore été dévoilée. Mais à écouter les témoignages recueillis par Canal 2 international, il s’agit bel et bien d’un assassinat d’autant plus que le défunt avait un litige avec son acquéreur au sujet d’un contrat de vente d’une moto.

 « J’ai porté cet enfant derrière ma moto pour aller au centre. Aux environs de 13 heures, j’ai vu cet enfant ensemble avec trois gars du Nord. Il avait un doigt de banane en main. Ils ont pris la direction de Batchenga. Quelques minutes après, on entend qu’il est parti se faire noyer », se souvient un premier habitant.

Dans la même veine, l’on apprend que le drame survient à la veille de l’audience entre les deux contractants : « Il a dû prendre la moto et c’est une moto vente-occasion et il était déjà vers la fin pour livrer le montant convenu avec son acquéreur. Juste une incompréhension entre lui et son acquéreur puisqu’il s’avère qu’il restait une modique somme de 10 000F. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour qu’ils arrivent au niveau de la Justice. Et qu’à la veille de leur audience, ce crime surgisse », a relaté un autre témoin au microphone de Canal 2 international.

Pour couronner le tout, les membres de la famille s’appuient sur la thèse de l’assassinat à partir de l’état du corps qui présente des sévices corporels : « On a tué l’enfant. On l’a tué avec les gourdins et ils l’ont jeté dans l’eau. L’enfant n’est pas mort des suites de noyade. Allez filmer le corps et le sang coule même jusqu’à maintenant. L’enfant a fait deux jours dans l’eau mais il sort avec un ventre plat… », s’insurge une proche du défunt.

Pour l’heure, la population est aux abois, elle réclame que justice soit fait sur ce coup. Une enquête a été ouverte à ce sujet mais attendant, a-t-on appris de la chaine verte, le corps a été remis à la famille.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un homme trouve un sac contenant 14 millions de FCFA et le remet à son propriétaire à Garoua

    Un homme trouve un sac contenant 14 millions de FCFA et le remet à son propriétaire à Garoua

    Cameroun : Une formation politique annonce une marche pour chasser Toni Conceicao

    Cameroun : Une formation politique annonce une marche pour chasser Toni Conceicao