in

Déjà victime d’insultes racistes en Italie, Zambo Anguissa lance un coup de gueule

Zambo Anguissa 23

Tout n’est pas rose pour André-Frank Zambo Anguissa ce début de saison en Italie. Impeccable sportivement, l’ancien marseillais fait déjà les frais du racisme qui continue de subsister dans les pelouses de Serie A.

Zambo Anguissa 23
Frank-André Zambo Anguissa (c) Droits réservés

Victor Osimhen, André-Frank Zambo Anguissa et Kalidou Koulibaly ont été la cible d’insultes et de cris de singe de la part d’un groupe de spectateurs de la Fiorentina, dimanche soir lors du match entre les deux équipes remportées par le Napoli (1-2). Au moment de quitter le terrain, le défenseur sénégalais a laissé éclater sa colère en se dirigeant vers des supporters florentins l’ayant insulté.

« Tu m’as dit singe ? Viens ici et dis-le-moi en face ! », a lancé l’ancien joueur de Metz, retenu par le responsable des relations publiques de Napoli, devant de nombreux témoins qui ont assisté à l’épisode. La Fiorentina a présenté ses excuses au joueur, selon la Gazzetta dello Sport.

De son côté, Zambo Anguissa a réagi sur son compte Instagram. « C’est triste de voir qu’en 2021, il existe encore des personnes capables d’agir ainsi. Pour ma part, vous pouvez m’insulter et me traiter de singe, cela n’affectera pas l’homme que je suis. Je sais d’où je viens. Je suis un homme de couleur noir. Je suis fier de l’être et cela ne changera jamais. Restons forts et solidaires. Non racisme ».

Victor Osimhen, décisif sur l’égalisation napolitaine, a de nouveau évoqué ces nouveaux évènements nauséabonds sur les réseaux sociaux. « Parlez à vos enfants, a-t-il lancé. Les parents leur font comprendre à quel point c’est dégoûtant de haïr un individu à cause de la couleur de sa peau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto entraine

Candidat à la Fécafoot, Samuel Eto’o n’a pas enterré son rêve de devenir entraîneur

Mbar

Les militants du Rdpc manifestent contre le sénateur Grégoire Mba Mba à Kribi