in

Crise anglophone : Un enseignant de l’Université de Bamenda enlevé

Nosoman

Selon MMI, l’enseignant d’université a été kidnappé dans des individus encore non identifiés qui exigent le paiement d’une rançon.

Nosoman
Un présumé séparatiste (c) Droits réservés

Le Dr Ngoh Christopher se trouve entre les mains de ses ravisseurs depuis plus de 24 heures. Notre consœur renseigne que l’enseignant à l’Université de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, a été enlevé par des hommes lourdement armés qui l’on amené à bord d’un véhicule vers une destination inconnue.

« Les ravisseurs exigent le payement d’une rançon de 10 millions de FCFA avant sa libération », fait savoir MMI.

Il faut souligner que le kidnapping est l’un des modes opératoires des combattants séparatistes à côté des massacres, l’incendies des édifices publics, les attaques par embuscades.

Dans un récent communiqué, le Syndicats National des Enseignants du Supérieur(Synes) indiquait qu’entre 2016 et 2021, plus de 100 enseignants de l’université de Bamenda ont été enlevés et plus de 200 millions de Fcfa de rançons versés aux ravisseurs, sans oublier ceux des professionnels de la craie qui ont été arrachés à la vie.

Ce mercredi 24 novembre 2021 encore, une enseignante à péri sous une balle des hommes armés à la suite de l’attaque des hommes armés au lycée bilingue d’Ekondo Titi, région du Sud-Ouest.

L’incursion des hommes armés a également fait, selon les premières informations, trois morts du côté des élèves et de nombreux blessés.

{module Sur le mm sujet}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zogoer

Un officier supérieur de l’Armée retrouvé mort en état de putréfaction dans son domicile

Le 5ème colloque sur les Ecrans Noirs s’est ouvert ce jour !