in

Crise anglophone : Des éléments de l’Armée attaqués par les séparatistes à Bamenda

Bmendou

Selon les informations à notre disposition, il n’y a pas eu de pertes en vies humaines au cours de cette attaque.

Bmendou
 Le véhicule militaire attaqué (c) Droits réservés

Les militaires ont essuyé une attaque perpétrée par les hommes armés à quelques kilomètres de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest le 17 novembre 2021.

Pas de pertes n vies humaines ni de blessés mais le véhicule militaire a subi des dommages ; des routes dégonflées par les tirs qui n’ont ont tenté de perforer l’engin.  Les soldats rencontrent cet obstacle sur leur chemin alors qu’ils revenaient d’une mission à l’intérieur de la région.

Depuis le mois d’aout 2021, les combattants séparatistes ont changé de méthode d’attaques. Leur nouveau mode opératoire est l’implantation des engins improvisés qui font des victimes au passage de la cible.

Malgré cela, de jours comme de nuit, les éléments de l’Armée sont sur le terrain dans l’optique d’assurer la sécurité ; une manière d’assumer le leitmotiv : « Honneur et fidélité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bamouni

Crise anglophone : L’armée neutralise deux combattants séparatistes qui tentaient d’imposer les villes mortes à Bamenda

Eto asalpho

Asalfo menace de poursuivre les Lions pour avoir déformé les paroles de sa chanson qui célébrait la qualification de Côte d’Ivoire au mondial 2006