in , ,

Coupe de la CAF : le Cameroun risque gros

Alors que le délai de rigueur pour la soumission de l’équipe qui va représenter le Cameroun à la Coupe de la CAF se précise, les atermoiements avec Bamboutos FC avec la FECAFOOT amènent à se demander si le Cameroun aura un représentant.

Bamboutos Vs Union de Douala
Bamboutos Vs Union de Douala (c) FECAFOOT, Image pour illustration

Coupe de la CAF et le Cameroun

Bamboutos FC était jusque-là le candidat providentiel pour la Coupe de la CAF ; mais la sélection semble dans le tourment avec les constats de la commission d’octroi des licences CAF. Le club n’a pas fourni des documents confirmant qu’il a en son sein des équipes jeunes et le point 14 où la commission relève que le club. Aussi, contrairement à ce qu’il prétend Bamboutos FC doit encore des salaires à certains joueurs sur les saisons précédentes.

Une application stricte des dispositifs de la CAF sur la délivrance de la licence CAF envoyée à toutes les fédérations nationales le 7 juin denier rappelant qu’aucune concession ne sera faite pour la nouvelle saison.

Du côté des supporters de l’équipe, l’on pointe un doigt accusateur sur le président de la Fédération camerounaise de Football qui serait plutôt dans un règlement de compte avec Ghislain Tagou, administrateur de Bamboutos et qui a récemment rallié la faction dissidente de l’association des clubs d’élite.

Pour approfondir :   CAN U17 : Les Lionceaux humilient l’Algérie à domicile

Qualifié en ligue des champions, Coton sport de Garoua a quant à lui reçu un feu vert de la commission d’octroi des licences CAF. Le champion du Cameroun en titre qui est en train de créer sa section féminine s’est accordé avec un club féminin qui a évolué la saison dernière, afin de respecter le cahier de charges de la CAF.

Pour rappel, la Confédération africaine de football a fixé au 30 juin 2023 le délai de soumission des clubs licenciés par les fédérations nationales. La FECAFOOT a donc jusqu’à ce vendredi à 23H59 pour étudier puis soumettre le dossier de Bamboutos de Mbouda, habitué aux choux blancs, ou le cas échéant, le remplacer par une équipe en coupe de la CAF au risque de ne pas avoir de représentant camerounais dans cette compétition qui se tiendra dès septembre prochain.

Pour approfondir :   Produits agricoles en souffrance au Cameroun : Alice Sadio appelle le gouvernement à l’aide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Breel Embolo

Samuel Eto’o reçoit Breel Embolo à la FECAFOOT

Les unes en kiosques

La revue de presse camerounaise du vendredi 30 juin 2023