in

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro s’explique sur l’affaire “Il n’y aura pas d’élection le 31 octobre”

telechargement

Alors que l’on s’approche graduellement de la date des élections présidentielles 2020 en Côte d’Ivoire, le président de Génération et peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro, en exil en France apporte enfin des éclaircis sur ses propos qui semblent être allés dans tous les sens.

 

t%C3%A9l%C3%A9chargement
Guillaume Soro (c) droits reservés

Conformément à la réglementation, la présidentielle 2020 aura lieu le 31 octobre prochain, une date que le gouvernement entend contre vents et marrées respecter et que l’opposition dans sa quasi-totalité exige le report pour espérer avoir des élections présidentielles paisibles en Côte d’Ivoire.

Dans un entretien avec des confrères de la presse burkinabé, Guillaume Soro, revient sur sa déclaration de la mi-septembre dans laquelle il confirmait que sa « candidature est ferme, irréductible et irrévocable, (…) maintenir l’élection du 31 octobre n’a aucun sens” car “y participer serait cautionner le coup d’Etat institutionnel d’Alassane Ouattara” et qu’”il n’y aura pas d’élections le 31 octobre », le président de Génération et peuples solidaires a tenu à mettre au clair sa pensée : « J’ai dit qu’il n’y aura pas d’élection le 31 octobre parce que le Conseil Constitutionnel s’est parjuré en invalidant 40 candidatures légitimes et validant la seule candidature interdite par la Constitution, celle de Ouattara ».

Poursuivant sa pensée, Guillaume Soro précise : « C’est le peuple de Côte d’Ivoire qui stoppera Alassane Dramane Ouattara dans sa dérive dictatoriale. Vous n’ignorez sans doute pas l’union large, massive et majoritaire des forces de l’opposition et de la société civile ivoiriennes qui encerclent aujourd’hui le régime isolé, discrédité et affolé du RHDP. Les plateformes alliées CDRP, EDS et GPS dominent le RHDP ».
Comme fer, l’homme politique martèle : « La configuration des forces en présence, tant sur le terrain populaire, institutionnel que diplomatique et géopolitique est clairement en faveur de notre juste cause démocratique. Cette fois-ci, c’est le peuple de Côte d’Ivoire, tout le peuple de Côte d’Ivoire, qui pourra revendiquer une grande victoire collective. Le peuple de Côte d’Ivoire est profondément rebelle à toute forme de dictature. Observez-le bien depuis 1990 notamment ».

Annoncé pour ce samedi, un meeting réunira au stade Félix Houphouët-Boigny du Plateau, les partis de l’opposition qui ont déjà appelé à la désobéissance civile, et qui entendent ainsi dire “non” à un troisième mandat du chef de l’Etat sortant, Alassane Ouattara : une position qui va en droite ligne avec la pensée de Guillaume Soro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sous manguier

    Une famille s’installe sous un manguier à Yaoundé après avoir été expulsée de son domicile (Vidéo)

    Le domicile de la famille Kala Lobe incendié dans la nuit du 6 octobre à Douala