in

Côte-d’Ivoire : Découverte des réserves de pétrole brut et de gaz naturel

gaz naturel petrole brut ci

Le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie de la Côte-d’Ivoire a rendu public un communiqué le mercredi 01er septembre 2021, dans lequel il informe l’opinion ivoirienne et internationale de la découverte des réserves de pétrole brut et de gaz naturel.

gaz naturel petrole brut ci
Extraction du gaz naturel et du pétrole brut – DR

« Le potentiel peut être estimé, de manière préliminaire, à 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut, d’une part, et, d’autre part, à 1 800 à 2 400 milliards de pieds cube de gaz associé », a expliqué Thomas Camara.

Pour Thomas Camara, ministre des mines, du pétrole et de l’énergie, « c’est donc une découverte importante qui viendrait ainsi fortement accroitre les réserves prouvées de la Côte d’Ivoire ainsi que sa production pétrolière et gazières dans les années à venir ».

Le président de la République de Côte-d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara  s’est réjoui de la bonne nouvelle et pense que cela augure de bonnes perspectives pour la nation des éléphants. « Je me réjouis de cette importante découverte de pétrole brut et de gaz naturel dans le bassin sédimentaire de notre pays. De belles perspectives pour la production pétrolière et gazière dans les années à venir », écrit le Chef de l’Etat ivoirien sur twitter.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Je me réjouis de cette importante découverte de pétrole brut et de gaz naturel dans le bassin sédimentaire de notre pays.<br>De belles perspectives pour la production pétrolière et gazière dans les années à venir. <a href=”https://t.co/2ZtmdlucRS”>pic.twitter.com/2ZtmdlucRS</a></p>&mdash; Alassane Ouattara (@AOuattara_PRCI) <a href=”https://twitter.com/AOuattara_PRCI/status/1433144871385186307?ref_src=twsrc%5Etfw”>September 1, 2021</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

La Côte d’Ivoire avait signé en 2019 des contrats avec l’italien Eni et le français Total, pour l’exploration de quatre blocs pétroliers correspondant à un investissement de 185 millions de dollars. La production de pétrole en Côte d’Ivoire, qui a enregistré en 2019 une augmentation de 12 % pour atteindre plus de 36 000 barils par jour, provient de puits de forage se trouvant essentiellement en mer, près de la frontière avec le Ghana. 

La Côte d’Ivoire, modeste producteur, a révisé en 2015 son code pétrolier pour attirer de nouveaux investisseurs, grâce à des contrats de partage de production. Le pays dispose de 51 champs identifiés dont 4 en production, 26 en exploration et 21 encore libres ou en négociation. En 2014, le groupe français Total avait évoqué un « résultat très prometteur » à propos de ses recherches en eaux très profondes au large de la Côte d’Ivoire. 

Outre Total et Eni, plusieurs sociétés internationales, notamment la britannique Tullow Oil, ont annoncé ces dernières années des découvertes importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hamadou Babba

Abdouraman Hamadou Babba : « Aucune disposition des statuts de la Fecafoot ne fait allusion à la double nationalité »

medecine traditionnelle minsante

Le ministère de la santé publique célèbre la médecine africaine