in

Coronavirus : Le ministère de l’Industrie veut réorganiser la filière pour la fabrication locale des masques de protection

Masquer

Les prévisions ont été faites par le ministre de l’Industrie, des Mines et du Développement technologique Gabriel Dodo Ndocke au cours de la réunion hebdomadaire interministérielle de lutte contre la Covid-19 le 13 août 2020.

Masquer
Le masque du SICAM (c) Droits réservés

« Il est envisagé, entre autres, de réorganiser les acteurs de cette filière, afin de garantir une meilleure qualité des masques et équipements de protection individuelle mis à la disposition du public », a affirmé Gabriel Dodo Ndocke.

Selon le membre du gouvernement, la production locale des masques de protection contre le coronavirus s’est intensifiée ces derniers temps mais il reste que les artisans s’accomodent aux normes prescrites par l’Agence des normes et de la qualité (Anor).

Pour approfondir :   Christophe Bobiokono : « Le rapport d'audit du Covidgate qui a circulé sur la toile est la synthèse du vrai rapport »

Pour y parvenir, le Premier ministre Joseph Dion Nguté qui présidait la rencontre a ordonné au ministre de l’Industrie de poursuivre la sensibilisation des acteurs du secteur afin que ces dernières puissent respecter les normes en vigueur et assurer la santé des populations qui les arborent.

Rappelons qu’au terme de la réunion hebdomadaire, le chef du gouvernement a prévenu qu’il passerait à la phase de coercition à l’encontre de ceux qui tardent à intégrer dans leurs habitudes, le port obligatoire du masque facial alors que le Cameroun compte plus de 400 décès dus à la pandémie qui a élu domicile sur le triangle national depuis le début du mois de mars 2020.

Pour approfondir :   Cameroun : Me Ndoki, Me Emmanuel Sihm et Célestin Djamen présenté comme les frondeurs du MRC (Jeune Afrique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nganou Francis B

Cameroun : Des journalistes soutiennent Francis Nganou, victime d’un lynchage sur la toile par certains internautes

bibou femme kamto

Valère Bertrand Bessala : « Un mariage est une réunion publique »