in

CAN 2021 : Coincés à la frontière camerounaise, les supporters gabonais ont dormi à la belle étoile en raison d’un désaccord diplomatique

Gabon Supporters

Alors que l’Etat gabonais a voulu dépêcher des bus de supporters depuis la capitale Libreville pour venir supporter les Panthères à Yaoundé, plusieurs d’entre eux se sont retrouvés coincés à la frontière d’Eboro pour cause de malentendu diplomatique. Lesdits supporters ont dormi à la belle étoile, a appris Lebledparle.com.

Gabon Supporters
Supporters gabonais coincés à la frontière (c) Droits réservés

Un coup de fil aurait suffi à éviter ce désagrément. Partis de Libreville en nombre pour venir supporter leur pays qui défie le Ghana pour sa deuxième sortie à la Coupe d’Afrique au Cameroun, des supporters gabonais se sont retrouvés coincés à la frontière entre les deux pays. « Partis de Libreville hier (mercredi Ndlr)14h, nous ne sommes toujours pas arrivés à Yaoundé. Bloqué depuis 17h à la frontière du Cameroun, côté Cameroun. Nous avons fait toutes les démarches administratives mais au moment de partir, on apprend que l’ambassade du Gabon au Cameroun a oublié de prévenir la frontière du passage de notre bus », relate un des supporters.

Pour approfondir :   Classement Fifa: Le Cameroun grignote deux places

« On a épuisé toutes nos réserves »

« Première nuit dans le bus à Oyem dans le parking du Mvett Palace, la 2e nuit on la passera certainement sur le pont Meyo-Kye côté Cameroun dans le même bus. La police camerounaise attend juste un coup de file de notre ambassadeur qui lui n’a rien trouvé d’autre à nous dire qu’un certain Bignoumba au comité de privatisation à Libreville lui a dit qu’aucun bus ne doit passer aujourd’hui. Le diplomate dit qu’il ne peut rien faire pour nous ce soir. En attendant, nous sommes là, sans nourriture, sans eau car on a épuisé toutes nos réserves », poursuit-il.

Pour approfondir :   Can Total Energies 2021 : Voici pourquoi le gardien comorien n’était-il éligible pour le match contre le Cameroun

Conduis par le noble devoir de supporter leur patrie, ces Gabonais se retrouvent punis par leurs propres dirigeants, regrette celui qui s’est fait leur porte-parole de circonstance.  « Nous sommes partis du Gabon pour soutenir notre équipe nationale. 2 jours plus tard, certains dirigeants de la République ont décidé de nous punir », a-t-il précisé. Pierre-Emerick Aubameyang et ses camarades affrontent André Ayew et les siens à 20H au Stade Ahmadou Ahidjo. A cette heure, nul ne peut affirmer avec exactitude que cette vague de supporters seront de la partie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nord-Ouest : Le préfet de la Mezam restreint la circulation des motos dans l’arrondissement de Bamenda III

Marechal

La statue de Samuel Mbappe Leppe portée disparue 48H après sa restauration