in

Cameroun : Victime d’une attaque à son domicile, Maurice Kamto reçoit les flèches de Marlène Emvoutou

Cameroun : Victime d’une attaque à son domicile, Maurice Kamto reçoit les flèches de Marlène Emvoutou

Marlène Emvoutou a réagi au twitt de Maurice Kamto indiquant l’attaque dont il a été victime à son domicile ce lundi mai 2020.


Cameroun : Victime d’une attaque à son domicile, Maurice Kamto reçoit les flèches de Marlène Emvoutou
Marlène Emvoutou (c) Droits réservés

« Monsieur kamto,

J’ai attendu un tweet de cette force rédigé par vos soins quand les ambassades du Cameroun ont été saccagées …

Des badauds violent votre tranquillité dans une résidence privée, dont vous ne pourrez jamais prouver les moyens de son acquisition et,

Vous demandez aux Camerounais d’être prêts à sauver la nation ?

 Une façon de dire que vous incarnez la nation ?

Bebela …

Si vous ne respectez pas la constitution camerounaise et la volonté du peuple, personne ne respectera votre droit à la tranquillité dans un village Ewondo », a écrit Marlène Emvoutou sur sa page Facebook aux dernières heures du 25 mai 2020.

La publication de l’ancienne candidate à la Fédération camerounaise de football(Fécafoot) fait suite à une publication du président national du MRC sur son compte twitter. Publication dans laquelle le leader politique jetait d’une part l’anathème sur le pouvoir en place mais aussi appelait les Camerounais à « rester mobilisés, vigilants et prêts à sauver la nation, le cas échéant » après l’incursion d’un groupe d’individus dans son domicile privé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Jean Michel Nintcheu condamne l’attaque de la résidence de Maurice Kamto

    Cameroun : Jean Michel Nintcheu condamne l’attaque de la résidence de Maurice Kamto

    Cameroun : Le Père Lado lance une pétition pour 4 milliards de couveuses et non des voitures pour députés

    Cameroun : Le Père Lado lance une pétition pour 4 milliards de couveuses et non des voitures pour députés