in

Cameroun : Quand les rumeurs des réseaux sociaux fourvoient Christian Penda Ekoka

1_BlTGJoMvVz1tOGxZCSaeTg.png

En date du 19 mars 2020, une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux, faisant état de ce que trésorier national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Alain Fogue a été interpellé par les force de sécurité. Dans cette subjugation, l’économiste Christian Penda Ekoka a aussitôt régi sur ses plateformes numériques sans précautions préalables.


1_BlTGJoMvVz1tOGxZCSaeTg.png
Christian PendaEkoka (c) Droits réservés

L’allié du MRC n’est pas allé du dos de la cuillère pour critiquer avec inclémence le régime de Yaoundé dénonçant le début d’une « mascarade » judicaire d’un régime « totalitaire » qui selon lui n’a aucune considération pour la vie. « Avec l’interpellation d’Alain Fogue, commence la mascarade judicaire d’un régime totalitaire, et n’apprend rien de ses bourdes… », a tweeté l’allié fidèle du MRC, après avoir appris ce qu’on peut qualifier aujourd’hui de Fake-news, comme le montre la capture d’écran ci-dessous que lebledparle.com a pris le soin de sauvegarder.

90429284_2859622320780672_7589203441050714112_n.jpg

Des critiques qui suscitent l’attention de l’économiste  

Après s’être rendu compte de son « erreur » quelques heures plus tard, certainement avec la série de critique qui a suivi son tweet en commentaire, l’ancien conseiller de Paul Biya revenu reconfigurer sa publication parlant cette fois de « la convocation », d’Alain Fogue en lieu et place « d’interpellation ».

« Avec la convocation d’Alain Fogue commence la mascarade judiciaire d’un pouvoir totalitaire qui n’a aucune considération pour la vie, et n’apprend rien de ses bourdes. Si le Cameroun était un État de droit, Macron n’aurait pas eu besoin d’interpeller Biya pour notre libération », peut-on relire.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Avec la convocation d&#39;Alain Fogue commence la mascarade judiciaire d&#39;un pouvoir totalitaire qui n&#39;a aucune considération pour la vie, et n&#39;apprend rien de ses bourdes. Si le Cameroun était un État de droit, Macron n&#39;aurait pas eu besoin d&#39;interpeller Biya pour notre libération.</p>&mdash; Christian Penda Ekoka (@EkokaPenda) <a href=”https://twitter.com/EkokaPenda/status/1240648920365236224?ref_src=twsrc%5Etfw”>March 19, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Seulement des informations à lebledparle.com font état de ce que le trésorier national de la formation politique de Maurice Kamto a été convoqué le 17 mars 2020 à la légion de gendarmeries de Garoua, avec d’autre de ses camarades politiques dans le cadre de ce qui est convenu d’appeler « tentative d’assassinat de Maurice Kamto », comme nous l’avons relayé.

Les assurances de Fogue

Suite à la rumeur qui a envahi les réseaux sociaux le 19 mars, Alain Fogue a réagi sur les réseaux sociaux, rassurant ainsi les militants et sympathisants du MRC. Pour lui, ces rumeurs sont l’œuvre des manipulations orchestrées par le régime de Yaoundé : « L’annonce de mon arrestation est une manœuvre psychologique orchestrée par le régime illégal. En attendant droit dans mes bottes d’être arrêté, pour le moment je vaque sereinement à mes occupations »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Coronavirus : Comment les médecins camerounais ont réussi à soigner les 2 premiers cas, Manaouda Malachie explique

    Coronavirus : Comment les médecins camerounais ont réussi à soigner les 2 premiers cas, Manaouda Malachie explique

    Accueil des malades de coronavirus : Cinq hôpitaux retenus!

    Accueil des malades de coronavirus : Cinq hôpitaux retenus!