in

Cabral Libii : « La disparition de Christian Penda Ekoka est d’une tristesse épouvantable pour le Cameroun »

CPE RIP

À travers une publication sur les réseaux sociaux, le président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), s’est exprimé sur le décès du président du mouvement Agit/Act  Christian Penda Ekoka survenu le dimanche 8 août 2021 au Canada de suite de maladie.

CPE RIP
Christian Penda Ekoka – capture vidéo

Le départ de Christian Penda Ekoka est une grosse perte pour le Cameroun, d’après Cabral Libii. « Cette disparition est d’une tristesse épouvantable pour le Cameroun qui perd ainsi un de ses dignes fils », écrit le leader du PCRN.

Le député PCRN de la nation retient de lui son expertise en matière économique et sa contribution à l’édification des masses. « Au-delà de sa riche et dense carrière comme haut commis de l’État, le passage terrestre du Président du Mouvement AGIR a été marqué par une implication et une contribution efficientes à la conscientisation et au réarmement moral des citoyens. De même, il a marqué d’une empreinte indélébile la vie politique de notre pays dans le chantier des réformes institutionnelles et démocratiques. On retiendra aussi de lui des qualités d’un économiste de haut vol dont notre pays singulièrement et l’international en général ont pendant des décennies bénéficié de l’expertise », ajoute le candidat arrivé troisième à la présidentielle de 2018 au Cameroun.

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fpermalink.php%3Fstory_fbid%3D364422421808769%26id%3D110638157187198&show_text=true&width=500″ width=”500″ height=”739″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowfullscreen=”true” allow=”autoplay; clipboard-write; encrypted-media; picture-in-picture; web-share”></iframe>{/source}

Rappelons que Christian Penda Ekoka était un haut fonctionnaire camerounais, et ancien conseiller du président de la république Paul Biya de 2010 à 2018. En 2018, contre toute attente, il décide de soutenir la candidature de l’opposant Maurice Kamto lors de la présidentielle de la même année.

Né le 21 mars 1952 à Douala, Christian Penda Ekoka était un économiste de formation. Après le baccalauréat C qu’il passe brillamment au Collège Liberman de Douala, il est sélectionné en 1971 par l’Agence canadienne de développement international (ACDI), afin de poursuivre des études d’ingénieur au Canada.

Rentré au Cameroun en 1978, CPE commence une carrière d’ingénieur aux Chemins de fer, puis rejoint la Société nationale d’investissement (SNI) où pendant une quinzaine d’années, il est investment officer et Directeur des Études et Projets. À ce titre, il initie et coordonne la réalisation de projets dans différents domaines industriels, agroindustriels et de service, parmi lesquels le Chantier naval et industriel du Cameroun, des complexes agro-sucriers, une conserverie alimentaire, complexes avicoles, une entreprise de pêche industrielle, le complexe hôtelier Hilton Yaoundé, etc.

En 1991, il quitte la SNI pour créer une société de consulting International Business Development Service (InsightBDS)2, spécialisée dans le conseil en investissement, les politiques et stratégies industrielles, et dans le développement des projets de partenariat public privé.

CPE a effectué des missions dans plus de vingt-cinq pays d’Afrique et des Caraïbes pour le compte des Organisations internationales, parmi lesquelles le groupe de la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI), le PNUD. Il a également effectué des missions d’études dans une quarantaine de pays d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Meva Caroline Tribune

    [Tribune] Caroline Meva : « L’opération épervier est devenue une arme de destruction massive pour neutraliser les adversaires politiques »

    Elmno

    Elimbi Lobe : « Le PCRN est un parti fantoche qui a pris les sièges de l’UPC dans le Nyong-et-Kéllé »