in

Penda Ekoka : « Le mérite de notre combat politique sera de contribuer à bâtir des institutions solides et inclusives… »

8633bf59c15526ccbec4a78d6399bd4a XL

Le proche collaborateur de Maurice Kamto, Christian Penda Ekoka dans une série de tweet le 17 février 2021, accuse le peuple camerounais d’être complice de la mal gouvernance au Cameroun.

8633bf59c15526ccbec4a78d6399bd4a XL
Christian Penda Ekoka (c) Droits réservés

 

Christian Penda Ekoka, président du Mouvement AGIR et allié de l’opposant camerounais Maurice Kamto, estime que si le président de la République Paul Biya est resté aussi longtemps au pouvoir, « c’est avec la complicité du peuple camerounais qui refuse de prendre son destin en main » car, poursuit-il, « nous lui fournissons librement les moyens de nous soumettre ».

« Un seul homme ne peut avoir réussi à détruire nos vies et nos villes, pendant 40 ans, sans notre collaboration active; celle des ministres, députés, magistrats et forces de sécurité qui allègrement l’aident dans cette œuvre de destruction; celle des hommes d’affaires qui en acceptant volontiers d’être des prête-noms de ces prévaricateurs dans leur pillage finissent eux-mêmes dans l’asservissement », martèle l’ancien conseiller économique du président Paul Biya.

Et de conclure : « le peuple camerounais a contribué à fabriquer des monstres au lieu de dénoncer l’imposture de ceux-ci ». « Nous-mêmes le peuple en rendant des honneurs indus à ces fossoyeurs de nos vies, au lieu de les fustiger. Regardez comment volontairement nous exposons nos vies aux dangers du COVID19 en nous agglutinant dans des stades ou concerts, ruse suprême du tyran pour nous divertir. En réalité, nous lui fournissons librement les moyens de nous soumettre. Cessons cette « servitude volontaire » et nous réduisons ses capacités à nous nuire », soutient l’opposant.

Pour approfondir :   Selon Transparency international, le Cameroun est le 153e pays le plus corrompu au monde


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monkami

« Monsieur Pascal Monkam n’est pas mort. Que ceux qui propagent ces informations arrêtent !», dément le fils du concerné  

Presi avion

Pierre Batamack, président d’Avion Académie explique pourquoi il est contre Seydou Mbombo Njoya