in

Cameroun : Le Pr Claude Abé explique les raisons de son absence dans les médias

AbeAbe

Le sociologue s’est exprimé au cours de l’émission Canal Presse où il était invité ce dimanche 22 novembre 2020.

AbeAbe
Pr Claude Abé (c) Droits réservés

Depuis un bon moment, le Pr Claude Abé est moins présent dans les médias. Invité du journaliste Bouba Ngomna ce dimanche dans son programme Canal Presse diffusé sur Canal 2 international, le sociologue a signifié que son absence dans les médias est liée à la qualité des invités faisant office de ses copanélistes.

« Merci Bouba pour l’invitation surtout avec les gens avec lesquels on peur effectivement échanger pour faire avancer les choses au Cameroun. Vous avez constaté que je ne réponds plus aux invitations parce que, je trouve que le débat public est pollué. N’importe quel quidam s’invite désormais. Il y a des intelligences subites. Je me réserve de ne pas venir quand je vois la physionomie des gens invités », s’est-il justifié sur la chaine à capitaux privés.

Pour approfondir :   Pour Calixthe Beyala, il faut se salir les mains pour réaliser quelque chose au Cameroun !

L’Universitaire était appelé à la même occasion, à se prononcer sur l’un des sujets brulants de l’actualité à savoir, le conflit entre le général Pierre Semengue et Seidou Mbombo Njoya.

S’exprimant sur la question, Claude Abé pense qu’il revient à Samuel Eto’o de « régler le bordel qu’il a créé ». Il a de ce fait invité l’ex capitaine des Lions indomptables à aller rencontrer les deux parties en conflit pour tenter du haut de son aura, d’apporter une solution définitive à cette situation. « Il y a deux camps, ceux qui aiment le football, et d’autres qui veulent se servir du football pour manger », a estimé le Professeur 2ème classe en Anthropologie et sociologie,

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mardi 17 janvier 2023


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maurice Kamto comm

Maurice Kamto : « Le Cameroun est plus que jamais un État policier qui commence à rappeler le Haïti des tontons macoutes »

Barreau Du Cameroun Reunion

Violence sur les Avocats : La sortie musclée du Barreau du Cameroun