in ,

Un ancien journaliste « choqué » par l’énergie que les Camerounais mettent à détruire l’image de Samuel Eto’o

Armand Okol, ancien journaliste et militant du PCRN, a mis en avant ce point de vue au cours de l’émission « Canal Presse » diffusée sur Canal 2 International le 13 août 2023.

Samuel Etoo P
Samuel Eto'o (c) Samuel Eto'o

L’enquête lancée par la Confédération africaine de football (CAF) concernant la gestion de Samuel Eto’o Fils à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a suscité un vif débat sur les plateaux de télévision au Cameroun.

Armand Okol y est allé de son avis sur le plateau de Canal Presse. Il a exprimé son étonnement quant à l’énergie dépensée par certains Camerounais pour ternir l’image de Samuel Eto’o Fils. Il a comparé cette situation à celle d’autres personnalités du football international, soulignant que même dans des cas similaires, les personnalités étrangères n’ont pas été soumises à un traitement aussi négatif de la part de leurs compatriotes.

Armand Okol a cité des exemples tels que Sepp Blatter et Platini, soulignant que malgré les enquêtes menées sur eux, les médias suisses et français ne les ont pas dénigrés de manière similaire.  « Je suis choqué de l’énergie que les Camerounais mettent à détruire l’image de Samuel Eto’o. Quelqu’un a dit que Sepp Blatter et Platini ont été chassés après enquête. De mémoire de journaliste, je n’ai jamais vu de journaliste suisse ou français faire des débats pour les salir. Même Zidane avec le coup de tête, n’a pas été lynché par les français, alors que c’était un vilain geste », a-t-il argumenté.

Pour approfondir :   Jean Pierre Nsamé répond au coach des Lions Indomptables !

Samuel Eto’o, plusieurs soutiens malgré les critiques

La sortie d’Armand Okol montre que Samuel Eto’o peut compter sur de nombreux compatriotes qui le soutiennent, malgré une pléthore de critiques sur son management à la tête de la Fédération camerounais de football qu’il dirige depuis bientôt 2 ans.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manasse

Aboya Manassé : « La CAF est une organisation mafieuse »

Rigobert Song coach

Rigobert Song entame une tournée européenne avant le match rcucial contre le Burundi