in

Cameroun : Le gouvernement initie un audit sur le recrutement spécial de 25 000 diplômés

51 big pm

Décidée par le président de la République en 2011, l’opération de recrutement de 25 000 diplômés à la fonction publique camerounaise avait effectivement été déclenchée une année plus tard et s’était étendue jusqu’en 2017. À terme, 26 037 diplômés avaient été retenus, d’après le document annexe de la loi de finances 2021 sur la situation de la rémunération des agents publics.


51 big pm
Immeuble étoile (c) Droits réservés

Selon le programme de passage envoyé par le secrétaire général des services du Premier ministre aux membres du gouvernement, les responsables des ressources humaines des 32 ministères concernés ont défilé devant la commission d’enquête jusqu’au 9 avril 2021.

Selon nos confrères de la SBBC qui révèlent cette information, cette enquête a été motivée par de nombreuses défections ayant entrainé une conséquence du faible niveau de rémunération.

Pour approfondir :   Soupçonné de détournement de fonds, Ben Decca limogé de la tête de Léopard sportif de Douala

« Pour es titulaires du baccalauréat, ils percevaient un peu plus de 80 000 FCFA et 96 700 pour les détenteurs d’une licence. Ainsi, avec les primes, un contractuel recruté dans le cadre de ce projet au ministre des Enseignements secondaires perçoit 140 000 FCFA mensuels. De surcroit, les contrats de certains n’ont jamais été signés tandis que d’autres attendent toujours leur prise en solde », apprend-on.

À en croire notre confrère, une étude sur la soutenabilité de la masse salariale réalisée en 2018 par la direction générale du Budget établit que ces dernières années, « les recrutements spéciaux, devenus récurrents, exercent une pression budgétaire importante sur la masse salariale ».

La même étude relève que cette augmentation des effectifs constitue la principale source d’accroissement (5,6 % en moyenne par an) de la masse salariale. Sa soutenabilité budgétaire passe notamment par un strict respect du plafonnement des crédits affectés aux nouveaux recrutements tous corps confondus dont le nombre ne doit pas dépasser 5900 par an.

Pour approfondir :   Cameroun : Un pro-Abamzonien porté disparu à Douala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fête du Travail : Le thème est dévoilé mais le défilé annulé !

 Joseph Antoine Bell est attendu au Maroc