in

La revue de presse du mardi 1er juin 2021

Le 1er juin 2021

Chers abonnés bonjour ! Heureux de vous retrouver ici ce matin dans le cadre de votre revue quotidienne de la presse. Comme tous les matins, retrouvez le tout premier numéro du mois de juin 2021.

Le 1er juin 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Direct Info de Samuel Bondjock est dans les kiosques ce matin et livre en exclusivité en sa grande Une, les différentes réactions croisées des acquéreurs des logements sociaux de Mbanga-Bakoko à Douala et d’Olembé à Yaoundé, à l’occasion des cérémonies de remises des clés, présidées les 25 et 27 mai, le ministre de l’habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès. Vous y trouverez aussi toutes les informations sur la 1re édition du grand prix cycliste Cimencam, avec la victoire de Kamzon Abossolo, de la SNH vélo club. Direct Info parle également de la célébration de la journée internationale de la biodiversité, avec l’appel du ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, Hélé Pierre, qui dresse à cette occasion le bilan des actions menées par le Cameroun en faveur de la préservation de la biodiversité.

Terre Promise Hebdo fait la part belle au phénomène de fonctionnaire fictif et note que la persistance de ce phénomène malgré les efforts du gouvernement « est la preuve que les complicités existent, qui plombent le système de l’intérieur ». Pour apporter plus d’éclairage à ce sujet, le journal donne la parole au Pr Viviane Ondoa Biwole, experte en management.

« L’État veut relever les performances de la Camwater », renseigne le quotidien l’Économie de Thierry Ekoutti en kiosque. Pour ce faire, apprend-on, le processus de recrutement d’un consultant devant conduire cette opération est en cours.

Mutations de Georges Alain Boyomo parle du « chloroquinegate » au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI). En effet, peut-on lire dans le journal, le directeur général de l’Institut de Recherches médicales et d’Études des Plantes médicinales (IMPM), Jean Louis Essame Oyono est attendu devant les éléments du Corps spécialisé d’officiers de police judiciaire du Tribunal criminel spécial ce mardi 1er juin 2021. Il s’expliquera sur la production locale de la chloroquine dans le cadre de la riposte gouvernementale contre le coronavirus au Cameroun, dans un contexte où le rapport d’étape de la chambre des comptes indique que ce médicament, contrairement à la volonté du président de la République, avait été importé de l’Inde.

Paul Biya a accordé hier, une audience au ministre d’État congolais des Industries des mines et de la Géologie, Pierre Oba, envoyé spécial du président Denis Sassou N’guesso. Cameroon Tribune de ce jour révèle que « la reprise de l’ambitieux projet conjoint d’exploitation du fer à Mbalam au Cameroun et Nebeba Congo » a constitué le point essentiel abordé entre les deux hommes.  

Quelques 3000 personnes perdent la vie au Cameroun des suites de la consommation du tabac, nous apprend Échos Santé en kiosque ce matin. Selon l’enquête globale sur le tabagisme menée par Gobal Aduit Tobacco Survey (GATS) citée par notre confrère, les chiffres montrent que 9 % de la population camerounaise âgée de 15 ans et plus soit 13,9 % des hommes et 4,3 % de femmes utilisent le tabac. La même enquête révèle que 36,4 % des Camerounais sont des fumeurs passifs. Ces révélations sont faites au lendemain de la célébration de la journée mondiale sans tabac.

Camer Presse nous fait savoir ce mardi 1er juin 2021 que « ça bouge aux Impots », avec la décision du directeur général d’alléger les dépenses aux contribuables, en supprimant les attestations de localisation des entreprises. Après la suppression de l’attestation de localisation et de sa certification, souligne le DGI dans sa circulaire du 26 mai 2021 et « dans l’attente de la finalisation de la dématérialisation de la localisation des contribuables (géolocalisation), ces derniers devront produire comme document justifiant de leur localisation fiscale, pour toutes procédures administratives, un simple plan de localisation précisant la commune du lieu de l’établissement, la dénomination du quartier et le lieudit. Les contribuables devront certifier eux-mêmes sur l’honneur, l’exactitude des informations fournies », peut-on lire.

Le diocèse d’Ebolowa est rentré en possession d’un nouveau lieu de culte le 29 mai 2021. La paroisse baptisée Notre Dame de l’Immaculée Conception érigée dans la localité d’Efoulan, département de la Mvila, région du Sud, est un don du ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji et son épouse. La nouvelle église équipée d’un forage et d’un système photovoltaïque a été inaugurée le 29 au cours d’une messe célébrée par l’évêque d’Ebolowa, Monseigneur Philippe Alain Mbarga en présence du représentant du chef de l’État le ministre directeur du cabinet civil de la Présidence de la République Samuel Mvondo  Ayolo. L’Intelligent d’Ongola assimile ce don à « un blanchiment spirituel ». Pour notre confrère, au moment où plusieurs membres du gouvernement sont épinglés par la chambre des Comptes au sujet des fonds covid-19, « quelle est l’opportunité pour Paul Atanga Nji de poser une telle action, qui plus est, dans la région natale du président de la République ? Bien plus l’opinion s’interroge sur la provenance desdits fonds dans un contexte marqué par de multiples crises dans le pays… », peut-on lire.

C’est ici chers abonnés que prend fin cet exercice. Merci d’avoir été des nôtres. À demain pour une nouvelle édition.

 

{module Revue de presse sponsor}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Laurenzo

    Retour annoncé de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire !

    Rissouko

    Martin Rissouk à Moulong, ancien procureur général près la Cour Suprême est mort !