in

Cameroun : La revue de presse du lundi 22 novembre 2021

Cameroun : La revue de presse du lundi 22 novembre 2021

Très chers abonnés, bonjour ! C’est un plaisir renouvelé de vous retrouver ici ce matin pour vous livrer la revue quotidienne de la presse camerounaise. Comme tous les matins, nous faisons avec vous ci-après, le tour des informations parues dans les journaux ce lundi.

Cameroun : La revue de presse du lundi 22 novembre 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Le journal bilingue gouvernemental Cameroon Tribune parle des frontières terrestres entre le Cameroun et le Nigéria et titre à sa grande Une : « C’est plus clair ». Par ce titre, notre confrère explique en sa page 4 que les point de désaccord continuent d’être réglé dans le cadre de la mise en œuvre de l’arrêt de la Cour international de Justice relatif au différend frontalier qui a opposé les deux pays. Les détails sur la 33e session de la Commission mixte réunie le week-end dernier à Yaoundé sous la présidence de Annadif Khatir Mahamet Saleh, représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU sont à lire dans les colonnes du journal.

Parlons de tout autre chose avec EcoMatin, qui dans sa publication du jour, renseigne que le 17 novembre dernier à Douala, la Beac a présenté le dispositif mis en place pour l’application de la règlementation des changes aux entreprises du secteur extractif qui prendra effet dès le 1er janvier 2022. Des aménagements opérationnels qui devront rehausser considérablement le volume de réserves de change et renforcer la position extérieure de la sous-région. Au cours de la conférence de presse donnée en marge de cette rencontre, le gouverneur de la banque centrale, retrace les enjeux et défis autour de l’extension de cette règlementation au secteur extractif. C’est à découvrir dans le journal d’Émile Fidieck.

Repères, lui, présente le ministre Henri Eyebe Ayissi comme étant « l’homme du président ». Cette considération, justifie notre confrère, repose sur « la discipline et la rigueur » dont fait preuve le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières. Outre ses deux qualités, « il se démarque dans le cadre de ses activités politiques au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) par la loyauté sans faille vis-à-vis du chef de l’État », peut-on lire.

Le secteur attractif camerounais a généré en 2019, plus de 908 milliards de FCFA, apprend-on de Défis Actuels. Citant le rapport du ministre des Mines, le journal fait savoir que les ressources reversées au budget de l’État au titre de l’année sous revue ont atteint un montant de 703, 91 milliards contre 568,32 milliards de FCFA en 2018.

Le Stade Olembé pourrait être exclu des infrastructures devant abriter la CAN si les travaux ne satisfont pas les experts de la Confédération africaine de Football, alerte Mutations en kiosque ce jour. « Au-delà des propagandes officielles, cette arène sportive sera-t-elle retenue pour la CAN qui débute LE 9 janvier 2022 ? La CAF vient dans une semaine pour l’ultime évaluation », écrit le journal.

Dans les chantiers routiers, Le Calame annonce que les péages automatiques ne seront pas livrés en 2021 comme annoncé par les pouvoirs publics. Pour cause, indique notre confrère, le constructeur Razel peine à trouver les financements. De même, « son expertise dans le domaine n’est pas avéré ».

Esingan dans ce qu’il considère comme escroquerie et corruption, informe que le ministre de la Santé, a été sommé de payer 21 millions de FCFA. D’après les explications du journal, Manaouda Malachie est accusé d’avoir perçu via son compte Orange Money, 10 millions de FCFA représentant les frais d’étude de dossier d’un prestataire dans le cadre de la procédure spéciale d’attribution des marchés de la lutte contre le coronavirus au Cameroun.

Merci d’avoir été des nôtres ce matin. Notre aventure prend fin. À demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Can : Les équipes nationales de volleyball dames et messieurs n’ont toujours pas reçu de primes

    Can : Les équipes nationales de volleyball dames et messieurs n’ont toujours pas reçu de primes

    Ernest Obama : « Quand on regarde les trois années de gestion de Seïdou Mbombo Njoya, on a l'impression d'être revenus 25 ans en arrière »

    Ernest Obama : « Quand on regarde les trois années de gestion de Seïdou Mbombo Njoya, on a l’impression d’être revenus 25 ans en arrière »