in

Cameroun : La revue de presse du jeudi 17 septembre 2020

Le 17 septembre 2020

Chers abonnés, nous sommes heureux de vous retrouver encore ce matin pour vous servir votre revue de la presse quotidienne. Le Covid-19, les manifestations annoncées par le MRC et l’actualité au sein du RDPC sont des grandes lignes qui ont guidé le traitement de l’information dans plusieurs rédactions ce matin.

Le 17 septembre 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Une plainte en vue contre la Commission Musongue. L’information est de Défis Actuels de François Bambou. Selon ce journal, exclues du parti, certaines victimes de la commission ad hoc de discipline de la formation politique de Paul Biya entendre saisir la justice pour être rétablis dans leurs droits.

Malgré la pluie d’interdiction, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun persiste à manifester publiquement le 22 septembre pour demander le départ de Paul Biya, au pouvoir de puis près de 4 décennies, indique Émergence. Et à notre confrère de titrer à sa grande Une « La pression monte ».

Selon Le Messager, à la demande de Me Alice Nkom à Chantal Biya de faire payer de l’épouse du premier président camerounais, la fille de cette dernière dans une lettre ouverte, a indiqué que cette initiative « n’a jamais reçu » l’approbation de sa maman.

Une femme égorge ses deux enfants à Pitoa et tente de les cuisiner. C’est le principal fait à lire dans les colonnes de Le Jour de ce matin.  Notre confrère indique que la dame, âgée de 24 ans, a été interpellée pour des besoins d’enquête.

Les actions de la douane intéressent l’Économie. Dans sa livraison de ce matin, le quotidien de Thierry Ekoutti renseigne que la douane camerounaise vient de lancer une opération spéciale baptisée « Fight Illegal Trade Export », qui a terme va améliorer les statistiques du commerce extérieur.  

300 femmes dans le réseau Youth Connekt Cameroun. La signature du tableau d’engagement dans cette initiative a eu lieu mercredi dernier. Après plusieurs séances de travail pour identifier les domaines dans lesquels ils peuvent accompagner les jeunes, lebledparle.com apprend du journal L’Étudiant que les femmes enrôlées proviendront des dix régions du Cameroun, l’objectif étant d’accroitre l’accès à cette catégorie aux opportunités Youth Conneckt.

La soixante-sixième session extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASENCA), ouverte le 14 septembre à Dakar, devait désigner le futur directeur général de l’organisation pour une durée de 4 ans à partir du 1er janvier 2021. Les quatre candidats ont été auditionnés et cet exercice oral supervisé par le président du comité des ministres de l’ASECNA, le Béninois Hervé Hehomey, a été suivi d’un vote à bulletin secret. Étaient en lice, le Nigérien Mohamed Moussa, le mauritanien Hassena Ould Ely, le Centrafricain Théodore Jousso et le camerounais Zoa Etoundi. Réalités Plus qui revient largement sur cette élection ce jeudi 17 septembre 2020, fait savoir que « le candidat du Cameroun n’était pas le bon ! ». Comme raison évoquée dans le journal, le ministre des Transports, Ngalle Bibehe a fait un « mauvais casting » en choisissant une personne impopulaire. Le dossier de la rédaction est à lire.  

Et c’est avec cette information que nous refermons notre chemise ce matin. Heureux de vous avoir servi, nous vous donnons rendez-vous demain à la même adresse, pour clôturer notre semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choupo go

Officiel : Choupo-Moting dit non au PSG et veut s’offrir un nouveau challenge

119701677 1190031718047153 3675498487831151850 n

Le contenu de l’entretien entre Amougou Belinga et le Directeur du Cabinet civil