in

Cameroun : La revue de presse de ce mardi 3 mars 2020

3 mars 2020

Chers abonnés bonjour ! Vous faites bien d’être une fois de plus là ce matin dans le cadre de votre revue de presse. Ce mardi 3 mars 2020, l’actualité camerounaise a une coloration beaucoup plus politique.


3 mars 2020
Quelques Unes parues en kiosque ce matin

Pourquoi Kamto s’invite au procès de la brigade Antisardinards ? C’est la question à laquelle Défis Actuels tente d’apporter des réponses ce matin. D’après les explications contenues dans les colonnes du magazine de François Bambou, le président du MRC et son parti « espèrent clouer René Sadi, qu’ils poursuivent pour diffamation », en se constituant partie civile dans le procès relatif au saccage de l’ambassade du Cameroun en France, qui s’est ouvert vendredi dernier à Paris.

L’hebdomadaire Kalara est en kiosque cette semaine. Notre confrère revient sur les circonstances du décès de l’avocat et militant du MRC, Me Sylvain Souop et nous renseigne que « l’étau se resserre » autour de ses médecins.  Le journal du monde juridico-judiciaire de Christophe Bobiokono indique dans sa publication de cette semaine que l’autopsie, bien que rejetée par la famille du défunt, a finalement été réalisée sur la dépouille sur réquisition du procureur de la République. « le ministre de la Santé publique active les procédures disciplinaires à l’égard des praticiens l’ayant reçu et soigné après son accident », apprend-on.

Le massacre de Ngarbuh revient dans la presse ce matin, notamment dans les colonnes de Le Jour paru en kiosque ce jour. Selon ce confrère, il y aurait une pression sur le Cameroun pour une « enquête impartiale ». Le journal d’Hamann Mana ajoute que l’appel d’Emmanuel Macron à Paul Biya consistait à exiger de lui, un éclairage sur « les tueries du 14 février dernier dans le Nord-ouest ».

« Chaine de mécontentements suite à l’augmentation des tarifs à Canal+», l’information est traitée dans le quotidien l’Économie de Thierry Ekoutti ce matin. Selon lui, la note de Paul Tamba, directeur de Canal+ Cameroun, signée le 27 février dernier semble ne pas émouvoir le syndicat des consommateurs. Les abonnés, eux, sont aux abois.

Poursuivons le poisson qui pourrait lui aussi connaitre une flambée des prix suite à la menace du Coronavirus. Le Financier d’Afrique de Boniface Tchuenkam indique ce mardi 3 mars 2020 que l’institut national des statistiques « redoute une flambée des prix » après l’interdiction de l’importation du poisson en Chine, deuxième fournisseur du pays.

Sylvestre Ngouchingué, le patron de Congelcam, et militant du RDPC fait la grande Une de Tribune d’Afrique. L’hebdomadaire de Faustin Njikam présente l’industriel comme étant la « machine de la victoire du RDPC » dans le département de la Mifi, région de l’ouest Cameroun. « Biyaïste aussi secret qu’influent, il est l’une des pièces maitresses de la victoire avec panache du parti du flambeau dans la capitale régionale de l’Ouest lors du double scrutin du 9 février 2020 », commente de journal.

Retrouvons Le Messager dans les kiosques à journaux ce mardi. Le journal annonce à sa grande Une, « une pluie de sanctions sous le ciel d’Etoudi », relatif au conflit qui sévit dans les régions anglophones du Cameroun. Le journal de feu Pius Njawé que nous avons reçu à notre rédaction ce matin explique qu’une « volumineuse correspondance » a été adressée au Secrétaire d’État par le Comité sur les Affaires africaines du barreau new-yorkais. Selon Le Messager, cette correspondance « crée la psychose au sein du régime » de Yaoundé.

Chers abonnés, c’était tout pour ce matin. Merci de nous avoir visités. Excellente journée, et à demain, s’il plait à Dieu.

{module Revue de presse sponsor}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patrick Ekema

Demise of Buea Mayor, Ekema Patrick leaves many in shock

IMG 2592

Ebolowa : Daniel Edzo’o va en quête de la mairie de la ville