in

Cameroun : La revue de presse de ce mardi 14 avril 2020

14 avril 2020

Chers abonnés, bonjour ! Merci une fois de plus d’avoir répondu présent à ce rendez-vous quotidien. Ce mardi, la presse parle des conséquences du Covid-19 aussi bien sur l’économie camerounaise que sur l’avenir du pays.


14 avril 2020
Quelques Unes parues en kiosque ce matin

Cameroon Tribune nous balade sur les rues de certaines grandes métropoles du pays pour voir comment les Camerounais s’adaptent au port du masque qui est entré en vigueur hier. Notre confrère dans sa publication de ce matin, constate que cette mesure « reste populaire, mais n’est pas suivie de tous ». D’où la mobilisation des forces de défense pour faire respecter cette prescription d’une « nécessité vitale ».

Si les forces de l’ordre usent de leurs forces pour faire respecter les règles barrières pouvant aidé à limiter la propagation du coronavirus au Cameroun, la pandémie, elle, fait suffoquer l’économie. Camer-Press en kiosque révèle que l’activité touristique est fortement impactée dans cette crise avec des hôtels et les transports qui sont fermés. L’on apprend aussi que certaines PME commencent déjà à fermer leurs portes du fait des mesures gouvernementales.

Du côté de Batouri, Betaré Oya, Adamaoua dans le Grand-Nord, on apprend que le prix de l’or a drastiquement chuté pour cause de coronavirus. Le quotidien l’Économie qui en parle ce matin, donne la parole à Justin Chekoua, chef de projet des Mines-Environnement-Santé et Société qui explique les impacts cette chute des prix de l’or sur les communautés riveraines.  

Le Messager est à la recherche du chef de l’État, Paul Biya. « Où est donc passé Paul Biya », s’interroge notre confrère à sa grande Une ce matin, notant que depuis sa dernière apparition publique le 11 mars 2020, le silence de ce dernier fait le « lit de nombreuses rumeurs sur son état de santé ».

Le bihebdomadaire de Jean-Pierre Amougou Belinga, L’Anecdote est aussi en kiosque. Dans un contexte marqué par le Covid-19 et dont nul ne connait l’espérance de vie, le journal se projette déjà sur ce à quoi pourrait ressembler la fête nationale du Cameroun si l’on n’arrivait pas à endiguer la crise. L’Anecdote redoute une célébration « sans festivité ».

Terminons ce matin avec cette information qui refait surface ce matin dans la presse. L’on apprend que « les choses se précisent » dans le site de construction du siège de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC). Dans son numéro 110 du 13 avril 2020, l’hebdomadaire La Revue du patriote indique l’entreprise China First Highway LTD en charge de la réalisation de cette infrastructure, a fait une descente sur le site devant abriter les travaux le 11 avril dernier accompagné du top management de l’OBC.  

C’était tout pour ce matin, merci et à demain pour une autre édition de la revue de presse. Bonne journée !

{module Revue de presse sponsor}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CaptureKambiaya

Nouvelle sortie : Maurice Kamto montre à Paul Biya ce qu’il faut faire en priorité dans la lutte contre le Covid-19

Corocam

Cameroun : 130 personnes guéries du coronavirus