in

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 27 juillet 2020

Le 27 juillet 2020

Chers abonnés bonjour ! C’est un plaisir de vous retrouver une fois de plus ce matin pour vous servir votre revue de presse. Les quotidiens parus en kiosque ce lundi traitent dans leur immense majorité, de la gestion des fonds de la crise du coronavirus au Cameroun.

Le 27 juillet 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin

Cameroun Tribune dans son édition de ce matin nous apprend qu’en date du 22 juillet 2020, le Premier ministre a signé un texte fixant les montants des enveloppes allouées à chacune des administrations impliquées dans la lutte contre le Covid-19. Ce texte qui, selon le journal bilingue national, définit également la gestion des répercussions de la maladie, a été suivi par une circulaire du ministre des Finances, juste « pour garantir la transparence » apprend-on.

Pour sa part, Le Messager indique qu’en raison des effets du coronavirus dans certaines entreprises camerounaises l’économie du pays est « sous assistance respiratoire ». Notre confrère est allé donner la parole a certains opérateurs économiques à l’instar de Célestin Tawamba, Richard Lowé…, qui disent leurs angoisses dans les colonnes du journal.

Le 9 avril 2020, à l’esplanade de l’immeuble rose à Yaoundé, le magasin de meubles, Orca Cameroun offrait au ministre de la Santé, en présence du ministre du Commerce, une donation de 4000 sacs de riz de 25 kilogrammes dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Alors que le ministre de la Santé indique avoir dispatché le don sur toute l’étendue du territoire, par le biais des autorités administratives, ces dernières affirment n’avoir « jamais rien reçu ». L’œil du Mfoundi revient sur cette affaire ce matin avec un dossier dont le titre questionne la gestion dudit riz par les pouvoirs publics.

Pour approfondir :   Cameroun : Un adolescent tue son neveu de 6 ans et enterre sa dépouille sous un arbre

Dans les colonnes du journal Le Jour dans sa livraison de ce matin, lebledparle.com apprend qu’en pleine crise de Covid-19, les salaires des médecins ont été réduits et une de leur prime supprimée.  

Le journal de François Bambou, Défis Actuels parle de la téléphonie mobile et nous renseigne ce matin que l’arrivée de Camtel dans le secteur inquiète la concurrence. « Les autres opérateurs de la téléphonie mobile redoutent une concurrence déloyale de la part de l’entreprise publique qui a obtenu sa licence gratuitement », informe notre confrère à la page 3 dans son édition de ce matin.

On reste en économie cette fois pour parler de la commercialisation du tabac et le jeu trouble des multinationales au Cameroun. EcoMation qui en parle ce matin explique qu’au moment où les cigarettiers se posent en victimes et se positionnent en partenaires du gouvernement dans la lutte contre ce fléau, « un rapport documenté montre qu’ils sont plutôt les instigateurs, et les premiers bénéficiaires du phénomène qui a fait perdre à l’État, 10 milliards de FCFA pour la seule année 2018 en termes de recettes fiscales non recouvrées, selon le ministère du Commerce.  

Pour approfondir :   Le groupe du Biafra retire le drapeau national du Cameroun de la péninsule de Bakassi

« Le baccalauréat 2020 à vau – l’eau », c’est le titre qui fait la grande Une du quotidien Mutations dans sa livraison ce jour. En raison de la fuite de certaines épreuves de Physique, Sciences de la vie et de la terre et Chimie du Baccalauréat série C, D et IT de la session 2020 la ministre des Enseignements secondaires, dans son communiqué publié le vendredi 24 juillet 2020 a indiqué que ces dernières sont reprogrammées pour le lundi 3 et le mardi 4 aout 2020 dès 7h sur toute l’étendue du territoire national, apprend-on dans le journal paru ce matin.

Terminons avec cette information parue dans les colonnes du journal Ladies News. Le journal dans son édition de ce lundi 27 juillet 2020 alerte qu’un vaste réseau de mutilation génitale, d’avortement et de vente de fœtus a été découvert dans la ville de Yaoundé. Selon des sources citées par notre confrère ce matin, « plusieurs étudiants et médecins de l’Institut supérieur de Nkolondom » sont impliqués dans cette affaire scabreuse. Certains ont été mis aux arrêts nous renseigne notre confrère.

{module Revue de presse sponsor}

  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture nyong et soo

Les jeunes du département du Nyong et So’o invitent Jean-Pierre Amougou Belinga à présenter ses excuses à Martin Mbarga Nguele

Libii Okala

Opinion : Cabral Libii et Okala Ebodé doivent soutenir leurs thèses à l’Université de Yaoundé 2-Soa