in

Cameroun : La revue de presse de ce jeudi 13 août 2020

Le 13 aout 2020

Chers abonnés, bonjour et bienvenus à l’édition de la revue de presse de ce jeudi 13 août 2020. Ce matin, les journaux parus en kiosque parlent du litige foncier dans le Nkam, de la crise au Nord-ouest et au Sud-ouest, de la relance économique…

Le 13 aout 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Le quotidien à capitaux publics, Cameroon Tribune est en kiosque ce matin. À sa grande Une, le journal parle des chocs économiques liés à la crise du coronavirus et rassure que le Cameroun « résiste bien ». En page 9, le quotidien de Marie-Claire Nana citant l’Agence de notation Moody’s, démontre que le pays, du fait de la diversité de son tissu économique, affiche « résilience et stabilité » et est « armé pour sortir de la crise causée par le coronavirus avec beaucoup moins de casse que ses voisins de la sous-région Afrique centrale ».  

En date du 11 août 2020, le président de la République ordonnait le classement dans le domaine privé de l’État et en unités forestières d’aménagement, certaines portions de la forêt situées dans les départements du Nkam et la Sanaga Maritime, région du Littoral. Le Messager en kiosque argue que cet acte du chef de l’État, qui désavoue son Premier ministre « cache mal une lutte de pouvoir entre les membres du gouvernement ».

Pour approfondir :   Présidentielle 2018 : Paul Biya propose aux camerounais une nouvelle édition de son Essai politique « Pour le libéralisme communautaire »

Mutations complète cette information en indiquant cet autre cas qui rejoint celui de la vallée du Ntem, remettent tout simplement au goût du jour, la question de la l’accaparement des terres au Cameroun.

La décapitation violente d’une femme à Muyuka fait également la Une de certains quotidiens. Émergence à sa page de Une écrit : « Des assassinats tous azimuts ». Le journal de Magnus Biaga revient ce matin sur ces différents assassinats perpétrés par les sécessionnistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest en proie à la crise depuis 2016.  

Défis Actuels revenant sur ces crimes, dénonce le silence « coupable de la classe politique ». Le journal de François Bambou qui met en exergue le président du MRC, Maurice Kamto, l’honorable Joshua Osih, Jean Nkuete du comité central du RDPC, et Me Akere Muna soutient que certains opposants, « embourbés dans leur opposition systématique à Paul Biya, gardent le silence face aux crimes graves commis par les séparatistes anglophones ».

L’absence des pièces de monnaie préoccupe le quotidien Le Jour dans son numéro paru de ce jour. Notre confrère examine les impacts de cette carence dans le secteur de ceux qu’ils appellent « les gagne-petit », et indique que celui-ci « s’effrite », depuis bientôt quatre ans.  

Pour approfondir :   Cameroun : Revue de presse de ce vendredi 27 septembre 2019

« Des entreprises sommées de reprendre les prestations », titre l’Économie en kiosque ce matin. Le journal de Thierry Ekoutti indique que ces entreprises ont ainsi été interpellées pour avoir abandonné au moins un marché entre 2018 et 2019.

Merci, chers abonnés, de nous avoir renouvelé votre confiance ce matin. À demain, pour la dernière de la semaine.

 

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choupo Moting PSG

Ligue des champions : Choupo-Moting, de tocard à sauveur !

assassin muyuka

Crise anglophone : L’armée met la main sur les assassins de la jeune fille de Muyuka