in

Cameroun : La revue de presse de ce 11 août 2020

Le 11 aout 2020

Chers abonnés bonjour ! C’est un réel plaisir de vous retrouver ce matin pour vous servir votre revue de presse quotidienne. L’édition de ce matin est dominée par la récente réunion du Conseil supérieur de la magistrature, le conflit foncier dans la vallée du Ntem…


Le 11 aout 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Mutations, premier quotidien parvenu à lebledparle.com donne le verdict du Conseil supérieur de la Magistrature, présidé le 10 août 2020 par le président de la République. En sa page 9, l’on apprend que c’est la grande purge à la Cour suprême. Yap Abdou a été nommé président de la chambre des comptes et Annie Noëlle Bahounoui Batende a été propulsée au poste de présidente du Tribunal criminel spécial.

Le Messager a choisi de parler à sa Une de la Décentralisation. Notre confrère nous conduit ce mardi 11 août 2020 dans la commune de Foumban où le maire de cette localité, Patricia Ndam Njoya, qui a profité de la célébration de la journée dédiée à la décentralisation le 10 août 2020 pour critiquer « sans complaisance, l’avancée tatillonne » de ce processus au Cameroun.

Comment sortir de la crise dans la vallée du Ntem ? Notre confrère Le Jour de ce matin tente d’apporter une réponse à cette question. Le journal d’Haman Mana s’est rapproché de certaines autorités locales qui font des propositions pour sortir de cette impasse.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 10 janvier 2020

« Gabriel Mbaïrobé, le bricoleur en chef ». C’est du moins ce qu’on peut lire à la Une de Le Point Hebdo en kiosque ce matin.   Selon le journal, depuis l’arrivée de ce dernier au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, il s’illustre par une « transparence qui sied mal à un département ministériel qui est attendu pour la conduite du Cameroun vers l’émergence », constat notre confrère qui ajoute que « le polytechnicien Mbaïrobe semble ne pas avoir le profil de l’emploi » au sein de ce département ministériel.  

La Cible Hebdo s’intéresse à un homme d’affaires ce matin, notamment « L’innovateur PCA de Renaprov Finances SA ». À la tête du groupe Renaprov, spécialisé dans la micro finances et assurances, Emmanuel Noël Bissaï s’est donné pour objectif de « soutenir les populations les plus démunies en leur offrant les produits à leur portée », apprend-on dans les colonnes du journal de Serge Michel Abéna.  

« L’hôpital de district de Monatélé en décrépitude ». L’information est du journal spécialisé dans les questions de Santé au Cameroun, Échos Santé. Dans sa livraison de cette semaine, notre confrère nous plonge en plein dans la misère infrastructurelle que traverse cette formation sanitaire située en plein cœur du chef-lieu du département de la Lékié, dans la région du Centre. Le premier constat fait par Échos Santé, c’est « la vétusté des bâtiments, le manque d’ambulance, l’absence d’imagerie médicale, l’insuffisance du personnel et du matériel… » qui n’aident pas l’hôpital de répondre aux multiples attentes des populations.

Pour approfondir :   Opinion : Au Cameroun, « le management global n’est pas proactif »

Parlons de la lutte contre le coronavirus. Tribune d’Afrique de Faustin Njikam revient sur la guerre des chiffres au tour de la répartition du fonds alloué à ce combat sanitaire. D’après l’hebdomadaire, le ministère de la Communication, contrairement aux allégations d’une certaine presse « en mal de reconnaissance », n’a déjà perçu que 100 millions de FCFA sur les 420 millions FCFA qu’il attend pour les impératifs de communication d’urgence.

Chers abonnés, merci de nous avoir renouvelé votre confiance ce matin. À demain s’il plait à Dieu !

 

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Orange Cameroun Renaud

L’ART donne un délai de 3 jours à Orange Cameroun pour se conformer 

Amougous Cam

Cameroun : L’une des épouses de Jean Pierre Amougou Belinga promue magistrat hors hiérarchie de 2è grade