in

Cameroun : La réponse catégorique d’Aminatou Ahidjo à Me Alice Nkom au sujet de Germaine Ahidjo

Fadyy

La fille du premier président camerounais a répondu sans ambages à l’avocate internationale qui l’a suppliée de plaider pour sa mère auprès de l’actuelle première dame Chantal Biya.

Fadyy
Fadimatou Ahidjo (c) Droits réservés

« Je te supplie ma fille de contribuer hâtivement à aider ta maman Germaine à se décharger de cette colère de n’avoir pas perçu ce qui lui revient depuis très longtemps, et d’être celle par qui elle pourra renouer avec quelques instants de bonheur avant qu’elle ne rejoigne son époux dans l’au-delà » », pensait défendre Me Alice Nkom, l’épouse d’Ahmadou Ahidjo.

Désaveu total

Comble de malheur, l’initiative de Me Alice Nkom, bien que jugée « louable » par Fadimatou Ahidjo n’a pas trouvé un écho favorable à ses côtés : « Cette initiative aussi louable qu’elle soit n’engage que son auteur et n’a jamais reçu l’approbation de notre maman », déclare-t-elle dans le communiqué de mise au point.

Pour approfondir :   Cameroun : La diaspora de la Lékié s’engage à soutenir les jeunes bacheliers du département

Selon la fille du premier président camerounais, : « Madame Germaine Habiba Ahidjo a toujours vécu dans la discrétion et aspire à continuer à vivre dignement », note-t-elle.

Par contre, « A son âge, il est normal qu’elle ait des soucis de santé. Sa grande famille et ses proches l’entourent pour l’aider à les surmonter et s’assurent qu’elle reçoit les soins dont elle a besoin », a signifié Fadimatou Ahidjo.

Ahidjo.jpg

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ayissi Chantal

Cameroun : Roméo Dika promet un droit de réponse après son lynchage sur la CRTV Par Chantal Ayissi

CPE Justice

Christian Penda Ekoka : « L’héritage de Paul Biya est la tyrannie et la misère dans un Etat voyou »