in

Affaire Malicka : Me Alice Nkom rejoint le collectif de défense de Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki

Alicia

La première audience s’est tenue le mercredi 21 juillet 2021 au Tribunal de Première Instance de Bonanjo à Douala.

Alicia
Me Alice Nkom (c) Droits réservés

Accusés de « publications obscènes, propagation de fausses nouvelles, proxénétisme et diffamation », Martin Camus Mimb et son co-accusé Wilfried Eteki et son co-accusé Wilfried Eteki sont détenus depuis quelques jours, à la prison centrale de New-bell dans la capitale économique.

Pour leur, défense, Me Alice Nkom s’est jointe au collectif constitué de Me Patrice Um (président d’Avocats sans frontières au Cameroun), Me Marie Emilienne Ngo Oukep, du juriste Bernard Rodrigue Eding, des correspondants : Bienvenu Kanga, avocat au Barreau de Paris et du Cameroun, Patrice Moudounbou, avocat au Barreau de Marseille et du Cameroun et du Conseil représenté par Me Cécile Mbiiga Etia

Pour approfondir :   Affaire ART : Alice Sadio demande une enquête de la CONAC

Le procès s’est ouvert hier au Tribunal de Première Instance de Bonanjo. La prochaine audience aura lieu le 4 août prochain. Dans le camp de la plaignante Malicka Ngo Bayémi, Me Dominique Fousse dirige un collectif d’avocats formé au lendemain la diffusion des photos et vidéos obscènes de la jeune fille de « 18 ans » sur les réseaux sociaux.

Pour ce qui est du procès relatif à la citation directe déposée le 24 Juin 2021 au Tribunal de première instance de Douala-Bonanjo, il s’ouvre ce 22 Juillet.

Pour rappel, tout part de la publication sur les réseaux sociaux le 16 juin 2021, des images nues de la jeune Malicka. Ce n’est que le lendemain, avec la sortie du promoteur de RSI Radio, que l’affaire est véritablement connue du grand public et prend dès lors une allure nationale et traverse même les frontières.

Pour approfondir :   Cameroun : La vraie-fausse sextape de Blanche Bailly en circulation sur la toile

Les excuses officielles du journaliste sportif n’ont pas atténué la colère de la victime, qui, se voyant « détruite », a décidé de se venger en portant pliante. L’affaire suit son cours…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Madago

Madagascar : Un attentat contre le président Andry Rajoelina déjoué

Johnson and Johnson

Les Etats-Unis offrent gratuitement plus de 300 000 doses du vaccin Johnson & Johnson au Cameroun